L’ambiance est plutôt bonne dans le clan québécois après quatre jours au Championnat canadien de curling mixte.

Le Québec poursuit sa domination au Championnat canadien de curling mixte

Décidément, rien ne semble vouloir arrêter l’équipe du Québec au Championnat canadien de curling mixte, présenté au Foyer des loisirs d’Arvida. Jean-Sébastien Roy et ses coéquipiers ont poursuivi sur leur lancée avec deux autres victoires, mercredi, pour terminer la première portion du tournoi avec une fiche parfaite de six victoires.

Les favoris de la foule faisaient face à leur plus gros défi du tournoi, mercredi après-midi, face au Nouveau-Brunswick, autre province invaincue jusque-là. Le Québec a plutôt signé une victoire de 5-2, même si leurs adversaires avaient une chance de créer l’égalité au septième bout. Le skip néo-brunswickois a cependant raté une sortie, ce qui a permis à Roy et sa troupe d’ajouter un point.

« On a joué défensifs et on était prêts à concéder deux points, mais sa dernière pierre a manqué un peu de pesanteur et elle a trop courbé », a décrit Jean-Sébastien Roy.

Les Québécois l’ont eu un peu plus facile en soirée, en dominant le Manitoba 9-2. Avec une fiche de 6-0, la formation de Jean-Sébastien Roy a pratiquement un pied dans les demi-finales. Qualifiée pour la ronde de championnat, une victoire lors des quatre prochains matchs pourrait suffire pour se qualifier vers le carré d’as, samedi.

Le capitaine Jean-Sébastien Roy a mené son équipe vers une fiche parfaite après quatre jours au Championnat canadien de curling mixte.

« On joue comme on est capables, mais on n’est pas exceptionnels, a lancé le skip originaire de Kénogami. On joue assez bien pour contrôler les matchs et on a commencé toutes nos rencontres avec l’avantage du marteau. Dans une partie de huit bouts, on marque toujours en premier et ça nous donne confiance. Présentement, on joue bien, mais on ne fait rien d’extraordinaire. On peut encore s’améliorer et il s’agit juste de continuer. »

La ronde de championnat débute jeudi matin. Le Québec joue son premier match à 14 h contre l’Ontario (4-2), avant de reprendre l’action à 19 h contre la Saskatchewan (6-0).

Les Desjardins en renfort

Par ailleurs, Robert Desjardins troquera son chapeau de membre du comité organisateur pour celui de curleur avec... le Nunavut! En raison de l’incapacité de jouer d’un des joueurs de la province du nord du Canada, Desjardins a été appelé à remplacer. Il sera donc en action jeudi matin, à 9 h 30, alors que le Nunavut tentera de signer une première victoire dans le tournoi.

La fille de Robert Desjardins, Émilie, a également été appelée en renfort, cette fois avec l’équipe de l’Ontario. Elle a joué lundi soir, en plus de répéter l’expérience mardi matin.

Le capitaine Jean-Sébastien Roy a mené son équipe vers une fiche parfaite après quatre jours au Championnat canadien de curling mixte.

Rappelons que le duo père-fille connaît du succès en curling double mixte. Leurs plus récentes performances ne sont certainement pas étrangères à ces appels à l’aide des autres provinces.

+

LE TITRE POUR JESSE MULLEN ET SON ÉQUIPE

Jesse Mullen et ses coéquipiers ont mis la main sur une bourse de 4000 $, en fin de semaine dernière, en remportant les grands honneurs du Cashspiel David Jones, à Halifax. Ils ont ainsi remporté un titre dès leur troisième tournoi officiel de la saison.

Le Jonquiérois de 21 ans forme un quatuor avec le skip Vincent Roberge, Jean-Michel Arsenault et Julien Tremblay. En Nouvelle-Écosse, ils ont débuté le tournoi avec une victoire en trois matchs, avant d’enchaîner avec cinq victoires consécutives, en route vers le titre.

En plus de la coquette somme de 4000 $, les curleurs ont aussi mis la main sur de précieux points du World curling tour, lesquels leur permettent de passer au 43e rang du circuit mondial.

« En gagnant ce tournoi et en battant de très bonnes équipes, ça nous a surtout donné beaucoup de points, ce qui est très important pour la suite, a mis en contexte Jesse Mullen. Quand tu réussis à percer le top-25, tu commences à avoir des invitations pour des tournois intéressants. C’est notre objectif en vue des prochaines années. On aimerait percer le top-25, et peut-être même le top-15 éventuellement. »

En grande finale, Mullen et ses partenaires ont battu le skip de Stuart Thompson, de la Nouvelle-Écosse.

« On a évidemment passé une très belle semaine, après avoir commencé le tournoi un peu plus lentement, a résumé Mullen. Notre jeu s’est mis en place à mesure que la compétition avançait et tout s’est bien passé pour nous. »

Les jeunes joueurs ont décidé de s’unir avec des ambitions à long terme. La bourse récoltée au tournoi de Halifax va leur permettre de défrayer les coûts reliés aux déplacements en vue des prochains événements. 

« C’est ma troisième année avec Vincent Roberge, mais c’est une nouvelle équipe de cette année, a expliqué Jesse Mullen. On pense qu’on peut faire quelque chose de bien à long terme. Pour l’instant, disons que ça va bien. Pour notre première saison, on a décidé de pratiquer davantage au lieu de jouer en compétition, mais on devrait jouer entre sept et huit tournois. »

Le prochain tournoi de Jesse Mullen et son équipe aura lieu dans deux semaines. Il s’agit du Challenge Casino de Charlevoix, l’un des plus gros événements à avoir lieu au Québec pendant la saison.