Jean-Sébastien Roy

Le Québec maintient une fiche parfaite au Championnat canadien de curling mixte

La formation du Québec a continué sa domination au Championnat canadien de curling mixte en conservant sa fiche parfaite, mais elle a trimé dur dans le tout dernier match au programme vendredi soir. Avec une victoire de 7 à 1 sur l’équipe de Terre-Neuve-et-Labrador vendredi après-midi sur la glace A du Foyer des loisirs d’Arvida, les Québécois ont dû batailler en bout supplémentaire pour parvenir à arracher un gain de 7-6 contre le Territoire du Nord-Ouest.

Leur premier gain du jour leur a également assuré de terminer premier de la phase de groupe. L’équipe menée par Jean-Sébastien Roy aura donc le marteau pour leur match de demi-finale contre le Manitoba samedi matin, à 9 h 30, mais également lors de la grande finale ou de la finale de consolation. Dans cette victoire, le Québec a réalisé un fait d’armes rare en l’emportant sans jamais mettre la main sur le marteau.

L’équipe de Terre-Neuve-et-Labrador commençait la rencontre avec la dernière pierre. Le capitaine, Cory Schuh, n’a cependant pas été en mesure d’en profiter alors que les deux équipes se sont contentées d’un bout nul. C’est par la suite que Roy et sa bande ont commencé à imposer leur rythme.

Après des vols d’un point au deuxième, troisième et cinquième bouts, le capitaine québécois a réalisé une double sortie pour forcer la main à son adversaire. Schuh devait réussir un difficile placement entre quatre pierres québécoises. Le Terre-Neuvien a cependant échoué dans sa tentative et offert quatre points supplémentaires au Québec. La marque était alors de 7 à 0 avec deux bouts à jouer.

L’équipe de Jean-Sébastien Roy, Amélie Blais, Dan deWaard et Branda Nicholls a cependant forcé ses rivaux à ne marquer qu’un seul point. Terre-Neuve-et-Labrador a ensuite concédé la victoire au Québec avec un bout restant et du même coup, fait une croix sur leur tournoi.

Dans le match contre le Territoire du Nord-Ouest, le Québec tirait de l’arrière 5-6 après sept bouts avant de niveler la marque au suivant et d’arracher la victoire en supplémentaire.

La formation québécoise connaît du succès cette semaine, au grand bonheur du capitaine Jean-Sébastien Roy. « Cette semaine, tout roule pour nous. On met un peu les pierres où l’on veut et on réussit nos coups aux moments opportuns. On est assez agressif et on essaie de continuer comme ça, de mettre de la pression sur nos adversaires », explique le principal intéressé.

Roy et ses partenaires ont réalisé un coup fumant lors de leur premier match avec un bout de sept points. Ils ont fait un autre numéro vendredi après-midi, en l’emportant sans avoir le marteau à une seule reprise. « On a eu beaucoup d’ouverture depuis le début de tournoi. Quand tu as une occasion, tu dois la prendre et c’est ça qu’on a fait cette semaine. Quand notre adversaire fait une erreur, on le fait payer. Prendre un bout de sept, ça ne m’était jamais arrivé en plus de 20 ans et en plus de 3000 matchs. Le faire dans un championnat canadien, c’est assez extraordinaire », raconte le Saguenéen d’origine.

Bien content du parcours des siens depuis le début de la compétition, Jean-Sébastien Roy sait qu’il reste encore beaucoup de travail à accomplir. « Il faut rester dans le même état d’esprit. Si on continue d’exécuter et de jouer comme ça jusqu’à la fin, on va être dans le coup. En général, au curling, tu gagnes sur les dernières pierres. Samedi, je m’attends à des matchs serrés, mais je souhaite que ça tourne à notre avantage », confie le capitaine de l’équipe québécoise.

Pour les aider, ils auront l’avantage de la dernière pierre. « L’avantage du marteau n’est pas négligeable. Ça donne un petit momentum en début de match et on va essayer de bien l’utiliser. On va aussi avoir le choix de la couleur et de l’ensemble de pierres, alors on va choisir des pierres avec lesquelles on est à l’aise » de dire Jean-Sébastien Roy.

+

AUTRES MATCHS

Grâce un gain à l’arraché de 7-6 aux dépens du Territoire du Nord-Ouest, le Québec (10-0) termine au premier rang du classement et affrontera le Manitoba (6-4) en demi-finale à 9h30 samedi matin. Pour se qualifier, le Manitoba a aussi eu besoin d’un bout supplémentaire contre la Saskatchewan (5-5) pour l’emporter 8-6.

L’autre demi-finale opposera le Nouveau-Brunswick au Territoire du Nord-Ouest, aussi sur le coup de 9h30. Les gagnants s’affronteront en finale pour l’or à 14h30 tandis que les perdants batailleront pour la médaille de bronze à la même heure. 

Vendredi soir, la Colombie-Britannique (5-5) l’a emporté 6-5 contre l’Ontario (5-5), mais est quand même éliminée. L’Ontario, qui est encore en vie, doit espérer une défaite du TNO contre QC.

Le Nouveau-Brunwick (8-2) s’est à nouveau imposé en l’emportant 9-3 contre Terre-Neuve/Labrador (4-6). Le Nouveau-Brunswick finit au 2e rang et TNL est éliminé. Quant au duel entre le Yukon et le Nunavut, le match n’avait pas d’importance, mais il aura permis au Nunavut de signer son premier et seul gain par la marque de 8 à 7. 

Vendredi après-midi

Outre le Québec qui affrontait Terre-Neuve/Labrador (TNL), trois autres rencontres étaient présentées vendredi après-midi. Le Nouveau-Brunswick, déjà qualifié pour les demi-finales, s’est assuré de terminer deuxième et en remportant un important duel contre les Territoires du Nord-Ouest (TNO) par la marque de 4 à 3. C’est un dernier bout de deux points qui a permis à Grant Odishaw et son équipe de revenir de l’arrière et ainsi s’assurer du marteau pour la session de samedi matin. 

La Saskatchewan a créé l’égalité dans le huitième et dernier bout avant de voler un point en prolongation pour rester en vie et du même du coup, éliminer la Colombie-Britannique avec un pointage final de 5 à 4.

L’Ontario avait l’occasion d’éliminer une autre équipe en l’emportant contre le Manitoba, mais un lent début de match a coûté cher à l’équipe de Wayne Tuck qui s’est incliné 9 à 5. Les deux équipes se retrouvaient donc à égalité au quatrième et dernier rang donnant accès aux demi-finales, avec une fiche de cinq victoires et quatre revers. La Saskatchewan se retrouvait aussi dans cette triple égalité.

Vendredi matin

Trois matchs de classement étaient disputés vendredi matin, entre les équipes déjà éliminées. Dans un premier temps, le Nord de l’Ontario a eu raison du Nunavut 7 à 4 pour s’assurer de ne pas terminer dernier. Il s’agissait d’une huitième défaite en autant de matchs pour le Nunavut, alors que le Nord de l’Ontario signait une deuxième victoire dans le tournoi. 

L’Alberta a eu le meilleur sur l’Île-du-Prince-Édouard 8 à 5. Pour l’Alberta, il s’agissait d’un cinquième gain, mais un lent début de tournoi leur a coûté une place dans le groupe de qualification pour les éliminatoires. Le dernier duel opposait le Yukon à la Nouvelle-Écosse et c’est le territoire qui a eu le dessus sur la province maritime au compte de 5 à 2.