Le Québec en demi-finale du Championnat canadien

L’équipe du Québec file le parfait bonheur, au Championnat canadien de curling mixte présenté au Foyer des loisirs d’Arvida, mais il donne du fil à retordre aux journalistes! Après une cinquième journée parfaite, les manières originales de vous raconter la domination des représentants du fleur de lys sont usées. Mentionnons simplement que la formation du capitaine Jean-Sébastien Roy a maintenant une fiche de huit victoires et qu’elle est déjà qualifiée pour la demi-finale.

On ignore ce que le skip de Kénogami a mangé, mais actif devant parents et amis, il semble en mission avec ses coéquipiers Brenda Nicholls, Dan Dewaard et Amélie Blais. Jeudi, le Québec a d’abord assuré sa place dans le carré d’as en remportant une victoire serrée de 6-5 face à l’Ontario en après-midi, avant de malmener la Saskatchewan 9-2, en soirée.

Comme scénario, même Quentin Tarantino n’aurait pu faire mieux!

Amélie Blais, Jean-Sébastien Roy et les autres membres de l’équipe du Québec ont les yeux rivés sur le titre au Championnat canadien de curling mixte.

«C’est sûr qu’on ne s’attendait pas à avoir une fiche parfaite, mais on va le prendre, a réagi Jean-Sébastien Roy. Maintenant, on se prépare pour la demi-finale et on va espérer gagner les deux matchs samedi. On est en bonne position et on joue bien.»

Les deux demi-finales auront lieu samedi matin, à 9h30. Les matchs pour les médailles suivront à 14h30.

«On a réussi des bonnes pierres aux bons moments, on a mis de la pression sur les adversaires et quand ceux-ci ont manqué un coup, on a toujours concrétisé, a résumé l’ancien membre du Club de curling de Kénogami. Quand on était dans le trouble, j’ai fait les bons coups et mon équipe joue vraiment bien.»

Avant de penser aux demi-finales, les Québécois ont deux derniers matchs dans la ronde de championnat, vendredi, face à Terre-Neuve/Labrador (4-4) à 14h et aux Territoires du Nord-Ouest (6-2) à 19h. Même si ces rencontres seront sans enjeu réel, pas question de lever le pied pour la sélection provinciale.

«On va jouer les derniers matchs comme on l’a fait depuis le début et on ne va rien changer, a assuré Jean-Sébastien Roy. En terminant au premier rang, ça nous donnerait l’avantage du marteau, ce qui serait un plus pour nous. Ce n’est toutefois pas la fin du monde si on en échappe une.»

Le Nouveau-Brunswick et les Territoires du Nord-Ouest sont les deux autres provinces en bonne position pour atteindre les demi-finales, en vertu d’une fiche de six victoires contre deux revers.