Noémie Gauthier (à gauche) et ses coéquipières représenteront le Québec au championnat canadien, à la fin du mois de janvier.

Le quatuor de Gauthier aux Nationaux

Il s’en est fallu de peu pour que le Saguenay–Lac-Saint-Jean soit représenté autant chez les filles que chez les garçons aux Championnats canadiens de curling chez les moins de 21 ans. Mercredi, lors de la dernière journée du Championnat provincial U21 présenté à Rivière-du-Loup, l’équipe de la capitaine Noémie Gauthier (Kénogami) a terminé le travail, tandis que la formation masculine du club de Kénogami a échappé la victoire dans les deux derniers bouts du match, s’inclinant 7-4 devant la troupe de Greg Cheal.

Chez les filles, Noémie et ses coéquipières Florence Boivin (Port-Alfred), Meaghan Rivett, Léandra Roberge et Anna Munroe (substitut) ont remporté la série 3 de 5 face à l’équipe de Gabrielle Lavoie, grâce à une troisième victoire en quatre matchs, cette fois par la marque de 6-5.

Les championnes provinciales auront donc remporté trois parties consécutives, après avoir concédé une victoire en lever de rideau. Les Championnats canadiens U21 auront lieu du 18 au 26 janvier, en Colombie-Britannique.

Chez les garçons, le quatuor du Club de curling de Kénogami, mené par le capitaine Raphaël Patry, est passé bien près d’obtenir sa place pour les Championnats canadiens. En avance 4-2 après sept bouts, il a concédé deux points au huitième bout et trois autres au neuvième, pour finalement s’incliner 7-4.

Malgré la déception, Anthony Pedneault (3e) était fier du travail accompli. La fiche parfaite après la ronde préliminaire des gars leur a permis de se qualifier directement pour la grande finale.

« On contrôlait le match, mais c’est l’histoire d’une pierre qui a complètement changé le cours de la partie, a résumé Anthony Pedneault. Ce n’est pas la faute de personne et on est fiers de notre parcours. On ne s’attendait pas à se rendre directement en finale parce que ç’a été un peu plus difficile au cours de la saison, mais on a connu un beau tournoi. On est contents malgré tout parce que c’est notre première année chez les U21 et c’est rare qu’une jeune équipe atteigne la finale. »