L’Olympien Antoine Bouchard, du club Judokas Jonquière, a mérité le prix de la Meilleure amélioration athlète senior masculin, lors du 29e Gala d’excellence de Judo Québec.

Le prix Coup de coeur pour Thomas Tremblay

Deux athlètes et autant d’entraîneurs du Saguenay ont été honorés, samedi, lors du 29e Gala d’excellence de Judo Québec organisé en partenariat avec le club de judo Kyô Shi Dô Kan de Laval.

Chez les athlètes, l’Olympien Antoine Bouchard du club Judokas Jonquière a mérité le prix de la Meilleure amélioration athlète senior masculin et Thomas Tremblay de l’Institut de judo Chicoutimi, celui du Coup de coeur par excellence.

Dans le cas de Thomas, le jeune homme se distingue effectivement par sa détermination inspirante, lui qui ne se laisse pas ralentir par la fibrose kystique, une maladie qui affecte en grande partie les poumons. Depuis sept ans, il pratique le judo avec passion et un désir constant de s’améliorer. Il est l’athlète de son club qui a le plus participé aux différentes compétitions régionales et provinciales.

Le directeur technique du club, Pierre Richer, a relaté une petite anecdote dans la mise en candidature de son protégé. « Un soir, Thomas est sorti d’un traitement à l’hôpital à 17 h, et après un bref repos pour souper, il était sur le tatami avec nous pour le cours de 19 h 30. Ce moment restera à jamais gravé dans nos mémoires et montre la passion de ce jeune athlète pour son sport », relate M. Richer en soulignant que Thomas « est un modèle pour les autres jeunes du club. Jamais il ne se plaint et il s’applique toujours afin de se surpasser ».

Chez les entraîneurs, Jacques Bernier du club Judokas Jonquière a mérité le titre d’Entraîneur U12-U14 par excellence. Judo Québec a aussi profité du Gala pour souligner l’exploit de Gérald Poirier qui a réussi à obtenir la certification de la Fédération internationale de judo (FIJ) dans les 5 katas présentés dans les compétitions au Québec, et ce, en un seul examen. En réussissant cet accomplissement, Gérald devient le 5e juge de Kata certifié IJF au Québec. De même, la fédération a profité de la soirée pour remercier Gisèle Gravel (directrice technique du Ju-Shin Kan de Laterrière) et son ancienne partenaire de katas, Monette Leblanc, pour leur contribution remarquable. Ces deux judokas sont impliquées depuis plus de 20 ans en tant que membres de la commission des grades et de katas.

Concernant les titres d’athlètes par excellence, Catherine Beauchemin-Pinard et Arthur Margelidon ont remporté la palme chez les athlètes seniors tandis que Camélia Pitsillis et Alexandre Arencibia ont fait de même chez les juniors (U21). Il s’agit d’un deuxième titre consécutif pour Margelidon et Arencibia.

Enfin, le gala a été l’occasion de procéder à l’intronisation au Temple de la renommée de Nicolas Gill et de Daniel De Angelis à titre de Pionniers-Bâtisseurs.