La station récréotouristique du Mont-Lac-Vert d'Hébertville devra se trouver une nouvelle personne pour assumer le poste de DG. Nathalie Harvey (au centre), qui avait obtenu le poste en octobre dernier, a quitté en février pour des raisons personnelles.

Le Mont-Lac-Vert à la recherche d'un nouveau DG

La station du Mont-Lac-Vert d'Hébertville devra se dénicher un nouveau directeur général. Nathalie Harvey, qui assumait le poste depuis la fin octobre, a en effet quitté ses fonctions en février, de sorte que l'organisation devra probablement se lancer à nouveau dans la quête de la perle rare lorsque le rideau tombera sur la présente saison.
Joint mercredi, le président du conseil d'administration de Gestion récréotouristique du Mont-Lac-Vert, Willie Savard, a confirmé le départ de Mme Harvey il y a quelques semaines « pour des raisons personnelles », s'est-il limité à dire. « Malgré tout, les clients n'ont pas été affectés par ce départ. Tous les employés et les bénévoles du CA ainsi que tous les gens qui ont à coeur le succès du Mont-Lac-Vert ont pris la balle au bond et personne n'a été affecté par cette situation », a indiqué M. Savard en assurant que les deux parties ne se sont pas quittées en mauvais termes. 
« Le CA avait fait affaire avec une firme spécialisée pour la recherche d'un DG et malheureusement, on va dire que le sort s'est acharné sur nous », a-t-il convenu. De fait, depuis le départ de Guy Larouche, qui a été directeur général de la station récréotouristique de mars 2007 à mai 2016, deux personnes ont occupé la fonction au cours des six derniers mois. Mme Harvey avait en effet succédé à Maxime Desparois qui n'avait fait que passer puisqu'il avait dû quitter pour des raisons familiales, et ce, moins de trois semaines après son entrée en fonction.
Pour l'instant, le président et les membres du CA préfèrent se concentrer leurs énergies sur la saison en cours. « On n'a pas pris de décision à savoir si on va retourner en processus d'embauche (pour un nouveau DG). On va prendre le temps de terminer la saison actuelle et on va étudier la question avec le CA. Pour l'instant, on a une personne par intérim, Sandra Fortin (adjointe à la direction), qui a pris la balle au bond et qui connaît très bien les dossiers », souligne M. Savard. De fait, Mme Fortin connaît fort bien le quotidien de la station et elle avait d'ailleurs assumé l'intérim lors du départ de M. Larouche au printemps 2016. Elle. 
« On a eu les Jeux du Québec qui ont été un succès et qui nous ont donné une belle visibilité et ça a passé comme dans du beurre parce que Mme Fortin fait une job exceptionnelle. Elle connaissait tous les dossiers et le côté administratif », a fait valoir M. Savard. « On va terminer la saison et on va réétudier la question. Notre intérêt premier est de finir la saison qui va très bien. Ça fonctionne bien avec la personne par intérim et on veut profiter de la neige et des activités qui nous restent à faire. Notre focus est 100 % pour continuer de générer des revenus et on prendra une décision par la suite. »
« Malgré (le départ de la DG), ça a super bien fonctionné. La saison est exceptionnelle et il nous reste encore de belles journées d'opérations devant nous. Et avec la neige abondante qu'il y a, on n'est définitivement pas prêts à fermer. On veut prolonger la saison le plus possible et maximiser toute cette belle neige », de conclure M. Savard, tout en mentionnant que la prévente des billets de saison pour 2017-18 est en cours.