Le président du conseil d'administration du Mont-Bélu, Réjean Fortin, le président de l'arrondissement de La Baie, François Tremblay et le directeur de la station Frédéric Perron sont heureux du développement du vélo de montagne au Mont-Bélu.

Le Mont Bélu poursuit son développement

Le vélo de montagne de descente continue de prendre sa place au centre de ski Mont-Bélu. Une nouvelle piste de ''flow trail'' est maintenant accessible et à un coût bien moindre qu'anticipé au départ.
Le vélo de montagne est pratiqué sur la montagne baieriveraine pour la troisième année. Auparavant, les adeptes devaient aller à l'extérieur de la région, au Mont-Sainte-Anne, près de Québec, ou à Bromont, dans la région de Montréal.
Depuis le début de l'été, même si elle n'est complétée qu'à environ 40%, la nouvelle piste de ''flow trail'' est accessible et s'adresse tant aux débutants qu'aux plus expérimentés. Directeur de la station, Frédéric Perron explique que la piste est basée sur le principe du motocross. Avec sa configuration, les grosses bosses en terre permettent à l'utilisateur de prendre de la vitesse, sans pédaler. «Un jeune sans expérience pourra venir ici et avoir du plaisir. Chaque personne peut y aller à son rythme», explique Frédéric Perron.
Le directeur mentionne que les travaux devraient coûter beaucoup moins que lors des premières évaluations. Il souligne qu'une quantité importante de terre a été découverte sur les terrains du Mont-Bélu ce qui a permis de diminuer les coûts de façon importante. «Au début, on avait estimé à 50 000$ les travaux à faire. Si ça continue de bien aller, on va s'en tirer à environ 15 000$», annonce Frédéric Perron, soulignant également le bénévolat des adeptes.
La descente en vélo de montagne connaît une croissance marquée. De 23 membres lors du premier été, à 46 l'an dernier, ils sont maintenant 55 abonnées cette saison. Pour le moment, la montagne est accessible le mercredi, le samedi et le dimanche et François Perron espère avant longtemps pouvoir l'offrir sept jours sur sept. «Au début, on savait que c'était un sport en développement. On ne savait pas que ça allait se développer aussi rapidement», souligne le directeur qui précise que la mise en place d'une équipe de compétition n'est pas dans les cartons présentement.
Investissements
Grâce à une subvention de Saguenay, la remontée mécanique T-Bar, qui frôle les 60 ans, a été remise au goût du jour récemment. Une enveloppe budgétaire de 30 000$ a permis d'effectuer une première phase de travaux sur le T-Bar en plus d'aménager les sentiers en début de saison.
Présent hier lors d'une rencontre de presse pour annoncer différents investissements et les activités estivales en vélo de montagne, le président de l'arrondissement de La Baie, François Tremblay, croit qu'avec le ski et le vélo de montagne, le Mont-Bélu peut devenir un levier touristique. «Ça devient intéressant dans l'optique où ces aménagements positionnent l'arrondissement, sans être trop chauvin, comme capitale touristique de Saguenay», soutient François Tremblay.
«On ne parle pas d'investissements hallucinants. Dans le contexte économique difficile, les adeptes mettent beaucoup d'huile de bras dans leurs projets. Ils ont des demandes justifiées. De plus, c'est créateur de retombées alors on n'a pas vraiment le choix de les appuyer», reprend-il.
Plusieurs activités marqueront les prochaines semaines. Le 28 juillet, le Devinci global Racing tour sera de passage avec l'athlète professionnel Steve Smith. Une étape de la Coupe du Québec se déroulera dans les sentiers baieriverains du 22 au 24 août. Les organisateurs espèrent encore franchir le cap de la centaine de participants et augmenter la représentation de l'extérieur. Finalement, le défi Vélo Leucan se tiendra le 13 septembre afin d'amasser des sous pour les jeunes atteints de cancer.