Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Membres du groupe de bénévoles du Mont-Bélu Bike Park, les administrateurs Sébastien Bouchard et Jean-François Garon sont heureux de l’aménagement d’un sentier d’ascension à compter de la semaine prochaine sur le site de vélo de montagne qui offre des pistes de descente et d’enduro. Le site, qui a doublé son affluence l’an dernier, devrait encore attirer encore plus d’adeptes avec cet ajout. Et avis aux intéressés, une corvée aura lieu dimanche. 
Membres du groupe de bénévoles du Mont-Bélu Bike Park, les administrateurs Sébastien Bouchard et Jean-François Garon sont heureux de l’aménagement d’un sentier d’ascension à compter de la semaine prochaine sur le site de vélo de montagne qui offre des pistes de descente et d’enduro. Le site, qui a doublé son affluence l’an dernier, devrait encore attirer encore plus d’adeptes avec cet ajout. Et avis aux intéressés, une corvée aura lieu dimanche. 

Le Mont-Bélu Bike Park se dote d’un sentier d’ascension

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Pour son 10e anniversaire, le Mont-Bélu Bike Park reçoit un bien joli cadeau avec l’aménagement, au cours des prochaines semaines, d’un sentier d’ascension qui permettra de développer davantage le volet Enduro et sa clientèle. Le projet, qui représente un investissement de 90 000 $ de Ville de Saguenay et de l’arrondissement La Baie, devrait être complété d’ici la fin juillet.

« Le tracé est déjà prédéboisé et le contrat est donné à l’entrepreneur par la Ville qui gère le budget en lien avec ce projet. L’entrepreneur doit normalement commencer la première semaine de mai », explique Jean-François Garon, l’un des deux bénévoles qui s’occupent de la gestion du Mont-Bélu Bike Park.

« Normalement, si tout va bien, vers la mi-juillet ou fin juillet, on devrait avoir un sentier d’ascension en fonction, ajoute-t-il. On commence plus à ressembler à l’Enduro. À la base, ça ressemble à la descente, mais la différence, c’est qu’il n’y a pas de remontées. Les gens remontent sur leur propre pouvoir, par eux-mêmes en pédalant sur leur vélo. »

Avec ce nouveau sentier, le site devrait être accessible sept jours sur sept, lui qui est habituellement ouvert les dimanches et les mercredis durant la saison. « On espère que le sentier d’ascension va nous amener plus d’achalandage et du même coup nous permettre d’avoir plus de moyens financiers. »

Une hausse des revenus permettrait au club de planifier l’aménagement d’une piste facile supplémentaire. Actuellement, le site propose une quinzaine de kilomètres répartis entre cinq pistes, trois de niveau élevé, une intermédiaire ainsi qu’une piste facile pour les familles avec enfants. Le sentier d’ascension sera une piste de trois kilomètres à sens unique.

« Actuellement, il nous manquerait un sentier facile pour bien faire, mais malheureusement, c’est le type de sentiers qui coûte le plus cher à faire », note M. Garon. De fait, le coût de réalisation d’un sentier facile est d’environ 40 000 $ du kilomètre et le projet d’une piste additionnelle de trois kilomètres représenterait donc un investissement de 120 000 $.

Membres du groupe de bénévoles du Mont-Bélu Bike Park, les administrateurs Sébastien Bouchard et Jean-François Garon sont heureux de l’aménagement d’un sentier d’ascension à compter de la semaine prochaine sur le site de vélo de montagne qui offre des pistes de descente et d’enduro. Le site, qui a doublé son affluence l’an dernier, devrait encore attirer encore plus d’adeptes avec cet ajout. Et avis aux intéressés, une corvée aura lieu dimanche. 

Achalandage doublé

Les administrateurs bénévoles ont toutefois confiance en l’avenir. « L’enduro est très à la mode. Les sentiers choisis il y a dix ans sont pile à la mode. On l’a constaté l’an passé alors que l’on a doublé nos ventes de billets journaliers avec remontée. On est passé de 340 à environ 770 et on espère avoir le même succès d’achalandage cet été avec le sentier d’ascension », a indiqué M. Garon.

Ce dernier estime que le contexte est favorable puisque tant le site que la municipalité sont gagnants dans l’essor du lieu. Les élus de l’arrondissement ont constaté l’engouement pour le vélo et sont favorables au développement quatre saisons des installations du Mont-Bélu.

L’utilisation des lieux durant la belle saison contribue aussi à diminuer les risques de vandalisme. « On se fait aussi dire par les opérateurs, l’hiver, qu’il y a moins de 4X4 qui viennent s’amuser dans la montagne l’été parce qu’il y a une présence tous les jours », mentionne Jean-François Caron, qui tient à souligner l’excellente collaboration du service des loisirs et sports de Saguenay qui fait le pont avec les élus. « On a une très belle collaboration de tous les intervenants », assure-t-il.

Revenus

En ouvrant chaque jour, le site aimerait se doter d’une présence quotidienne à la guérite. Les administrateurs planchent sur différentes formules pour la contribution obligatoire d’accès.

Actuellement, les gens qui utilisent la remontée (T-bar) achètent un billet, ce qui permet d’informer les gens sur la reconnaissance de risques à l’endos du billet. « Mais à partir du moment où les gens ne prennent pas la remontée, il faudra changer notre approche pour s’assurer que les usagers qui vont dans la montagne sont conscients des risques et des règlements. »

Avec le nouveau sentier d’ascension, le site pourra prolonger la saison en septembre. Les utilisateurs pourraient acheter une carte de saison qui donne accès à tout, incluant la remontée, une autre carte un peu moins chère qu’on va vendre pour les gens qui veulent juste faire l’ascension sans utiliser la remontée et un droit au passage pour les gens qui veulent faire l’ascension, mais qui ne veulent pas nécessairement payer pour l’année, explique M. Garon. On espère être capable de tabler là-dessus pour se donner les moyens d’être capables de mettre quelqu’un à la guérite en permanence ou de continuer à développer le site. »

Enfin, l’organisation tient une corvée dimanche et tous les bras disponibles sont les bienvenus. Les personnes intéressées doivent en faire part en écrivant sur la page Facebook de Mont-Bélu Bike Park.