Le capitaine du MGR Express de Saguenay, Dave Bouchard (21), célèbre le but des siens en première période du 7e match de la série finale contre le Multiconcessionnaire de Dolbeau-Mistassini. Saguenay a pris les devants 5-0 en première pour l’emporter 6-1 et soulever la coupe Sylvat.

Le MGR Express de Saguenay double sa couronne

Champions de la saison 2018-19, les joueurs du MGR Express de Saguenay ont fait coup double, dimanche, en remportant la coupe Sylmat devant plus des 650 spectateurs réunis au Centre Jean-Claude Tremblay de La Baie pour le 7e et dernier match de la série finale 4 de 7. Pour ce faire, les troupes du propriétaire et DG Bob Desjardins ont vaincu la coriace formation du Multiconcessionnaire de Dolbeau-Mistassini 6-1, savourant ainsi un premier titre dans la Ligue de hockey senior du Lac au Fleuve.

Le samedi 30 mars, le Multiconcessionnaire avait forcé la tenue de l’ultime duel en remportant le sixième match par la marque de 6-4 au Centre sportif de Dolbeau, pour niveler la série. Dimanche, les joueurs du MGR Express se sont présenté le couteau entre les dents, pour reprendre l’expression de Bob Desjardins, et ils ont inscrit cinq buts sans réplique dès la deuxième minute de jeu. Après une deuxième période sans but, les deux formations ont chacune fait bouger les cordages en troisième à une reprise. Chez les champions, Simon-Claude Blackburn s’est distingué avec deux buts et une passe.

« Dolbeau a une excellente équipe et une bonne organisation. Nous, on s’était positionné pour avoir l’avantage de la glace. Et de l’avoir eu dans un septième match, disons que ç’a payé dans ce cas-là », a indiqué Bob Desjardins, lorsque joint lundi.

Le MGR Express de Saguenay a fait coup double, dimanche, au centre Jean-Claude Tremblay de La Baie. Après avoir remporté le championnat de saison de la Ligue de hockey senior du Lac au Fleuve, ils ont remporté la coupe Sylmat en gagnant le 7e match contre le Multiconcessionnaire de Dolbeau-Mistassini.

« Les gars ont commencé le match avec le couteau entre les dents et on a pris les devants rapidement. Ça nous a donné un bon momentum. Si Dolbeau avait pris les devants, on aurait peut-être joué un peu plus sur les talons, mais en prenant l’avance à domicile, la foule a embarqué et ç’a été une continuité. Les gars ont bien fermé le jeu pour aller chercher la victoire et le championnat », relate le directeur-gérant.

Pour la formation dolmissoise, il s’agit d’un deuxième crève-cœur d’affilée en grande finale. L’an dernier, lors de la première série finale de la ligue, les Dolmissois s’étaient également inclinés au 7e match face à la formation de Charlevoix.

Changement profitable

Au début janvier, le propriétaire du MGR Express a décidé de déménager l’équipe au Centre Jean-Claude Tremblay, dans l’espoir d’attirer de meilleures foules qu’au Foyer des loisirs. Bob Desjardins a gagné son pari.

« Ça ne me tentait pas de sortir de l’argent de mes poches pour finir la saison. On ne fait pas ça pour l’argent, mais on ne veut pas en caler non plus », nuance-t-il. Le DG rappelle que cette ligue vise à offrir un bon réseau de hockey structuré pour les joueurs qui ont terminé leur junior. On retrouve donc des joueurs de 22 ans et plus dans le circuit.

« Notre plus vieux joueur est Pierre-Luc Laprise, 36 ans, un ancien joueur (de la LNAH). Il a eu un nouveau rôle avec notre équipe. Je l’ai sorti de sa retraite et (dimanche), durant les célébrations, il m’a dit merci d’avoir persévéré pour le convaincre de se joindre à l’équipe. Il ne le regrette pas ! »

Bob Desjardins était très heureux de voir les joueurs avec leur famille, leur conjointe, etc.

Bilan de saison

Commissaire de la LHSLF, Mathieu Caron était lui aussi très satisfait de la série finale de l’an 2 du circuit. « C’est la deuxième année que ça se termine au 7e match de la série finale. Je suis vraiment content du dénouement. Il y a eu du bon hockey quasiment à tous les matchs. On peut dire que le 6e match (à Dolbeau) a vraiment été le match clé de la série, estime Mathieu Caron. Malheureusement, Dolbeau a vraiment connu un mauvais départ, dimanche. C’était vraiment les deux meilleures formations en finale. »

« Dans les matchs de finale, on a eu par deux fois des foules de plus de 1000 spectateurs à Dolbeau et dimanche, il y avait plusieurs sceptiques, mais il y a eu près de 650 spectateurs. En même temps, on a fait un essai en diffusant le 7e match en webdiffusion pour les gens de Dolbeau qui ne pouvaient être présents. Il y en a eu 79 qui ont pu visionner le match de cette façon. »

Au cours des prochains jours, Desjardins se réunira avec les membres du conseil d’administration pour faire le bilan de cette deuxième année d’opération.