Les participants du Marathon du Fjord retrouveront le même parcours des dernières années, mais les mesures sanitaires modifieront passablement le visage de l'événement.
Les participants du Marathon du Fjord retrouveront le même parcours des dernières années, mais les mesures sanitaires modifieront passablement le visage de l'événement.

Le Marathon du Fjord aura lieu le 3 octobre

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Le Marathon du Fjord se tiendra comme prévu à l’automne. Si la situation ne s’aggrave pas, les coureurs pourront participer, le 3 octobre, à un des rares marathons organisés en sol québécois cette année, mais certaines mesures devront être appliquées.

Parmi les restrictions, le nombre de participants sera plafonné à 225 pour l’ensemble de l’événement qui comprendra cette année, seulement le marathon et le demi-marathon. « Il n’y aura pas de 5 km. On avait le droit à 250 personnes, mais il faut compter les bénévoles », a expliqué l’organisateur Mario Boily.

Les mesures seront sensiblement les mêmes que lors de la course Endurance du fjord à La Baie la semaine dernière. « Les départs commenceront à 7 h. Quand le coureur arrive sur le site, il va aller chercher son dossard et dès qu’il est prêt, il peut partir. Il n’y aura donc pas de départ groupé et tout le monde aura un chrono individuel », a poursuivi M. Boily en spécifiant que si trop de coureurs sont prêts au même moment, il fera partir les athlètes avec une distance entre chacun.

Il n’y aura pas de lunch après la course ni de cérémonie remise des médailles, mais chaque coureur recevra tout de même sa médaille individuellement. « Il n’y aura pas d’attroupement. On est pas mal tous au courant des autres petites mesures, donc il ne devrait pas y avoir de problème avec ça. »

Les inscriptions sont déjà possibles sur le site Web de l’événement, et les places disponibles partent rapidement. « On a déjà la moitié des places qui sont prises. On n’a pas fait beaucoup de publicité, parce que comme on est un des seuls, on ne veut pas se ramasser avec 500 personnes. De toute façon, on n’aurait pas le droit », a souligné M. Boily.

Le marathon empruntera le même parcours que l’année dernière. Il longera la piste cyclable le long du Saguenay, empruntera le pont Sainte-Anne, puis longera le boulevard de Tadoussac sur la piste en poussière de pierre adjacente à la route. « Le parcours est relativement plat. C’est une boucle de 7 km et des poussières. Les coureurs la feront six fois pour le marathon et trois fois pour le demi-marathon. »