Brayden Point célébrant son but marqué en deuxième période face au gardien des Bruins Tuukka Rask.

Le Lightning élimine les Bruins et accède à la finale de l’Est

TAMPA — Brayden Point et J.T. Miller ont marqué en deuxième période, aidant le Lightning de Tampa Bay à défaire les Bruins de Boston 3-1, dimanche après-midi, pour accéder à la finale de l’Association Est pour une troisième fois en quatre ans.

Andrei Vasilevskiy a repoussé 27 des 28 tirs dirigés vers son filet, dont 14 en troisième période. Le Lightning a rebondi après avoir perdu le premier match de cette série pour finalement éliminer les Bruins en cinq rencontres.

Le club floridien affrontera au prochain tour l’équipe gagnante de la série entre les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington, menée 3-2 par la formation de la capitale fédérale américaine.

«J’imagine que je peux le dire maintenant, mais les Bruins ont mis la barre haute pour nous pendant toute la saison, a avoué l’entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper. Nous savions que si nous voulions nous rendre loin en séries, il fallait être aussi bons qu’eux.»

David Krejci a touché la cible en avantage numérique dans la dernière minute du premier vingt et il a propulsé les Bruins en avant 1-0. Point a toutefois nivelé le pointage grâce à son quatrième filet des séries, à mi-chemin au deuxième engagement.

Miller a dénoué l’impasse moins de quatre minutes plus tard, alors que le Lightning bénéficiait d’une supériorité numérique. Anton Stralman a scellé l’issue de la partie dans un filet désert, mettant fin aux espoirs de remontée des Bruins.

Tuukka Rask a cédé à deux reprises sur 21 lancers dans la défaite.

Les Bruins avaient remporté trois des quatre parties entre les deux formations cette saison, terminant seulement un point derrière le Lightning, qui a gagné le titre de la section Atlantique et de l’Association Est.

Les Bruins ont défait les Maple Leafs de Toronto en sept matchs au premier tour des séries et ils ont inscrit six buts pour vaincre le Lightning en lever de rideau de cette série. Ils ont toutefois éprouvé des difficultés à marquer par la suite.

Lors des trois dernières rencontres, les Bruins ont été incapables d’enfiler l’aiguille à forces égales.

«Du bon travail»

«Il faut leur donner crédit. Nous avons été capables de remplir le filet pendant toute la saison et nous l’avions fait contre les Maple Leafs, a souligné l’entraîneur-chef des Bruins, Bruce Cassidy. Ce n’est pas comme si après 89 matchs, nous avions oublié comment marquer. Leur défensive a fait du bon travail pour nous empêcher de nous diriger dans l’enclave.»

Une journée après avoir reçu un avertissement de la LNH parce qu’il a léché au visage l’attaquant du Lightning Ryan Callahan, lors du match de vendredi soir, l’ailier des Bruins Brad Marchand n’a pas été impliqué dans un incident semblable.

Marchand avait reçu une petite tape sur les doigts, samedi, et il avait été sommé d’arrêter de lécher des adversaires sinon il aurait pu écoper une amende ou une suspension.

«C’est comme ça, a indiqué Marchand. Je trouve que la situation est stupide, mais si c’est ce que la LNH veut faire, c’est ce qu’elle va faire.»

Cassidy avait d’ailleurs mentionné avant l’affrontement qu’il avait discuté avec Marchand et qu’il lui avait fait savoir que l’équipe avait besoin de lui sur la glace et qu’il devait trouver une autre façon de déranger ses rivaux.

Le Lightning a encore une fois fait un bon travail pour contrer le premier trio des Bruins, composé de Patrice Bergeron, David Pastrnak et Marchand. Même si le trio a amassé 23 points dans cette série (7 buts et 16 aides), environ la moitié de cette production (11 points) est survenue dans la victoire de 6-2 des Bruins, lors du premier match.

Bergeron et Charlie McAvoy ont obtenu les mentions d’assistance sur la réussite de Krejci, mais Vasilevskiy s’est dressé devant les joueurs des Bruins en effectuant quatre arrêts importants dans les dernières minutes du troisième vingt, alors que le Lightning se défendait avec un joueur en moins. Le gardien russe a notamment stoppé un tir à bout portant de Bergeron pour conserver l’avance de sa troupe.