Le judoka jonquiérois Antoine Bouchard se trouvait justement en entraînement, en Alberta, lorsque le gouvernement a donné le feu vert à la reprise des duels dans les sports de combat.
Le judoka jonquiérois Antoine Bouchard se trouvait justement en entraînement, en Alberta, lorsque le gouvernement a donné le feu vert à la reprise des duels dans les sports de combat.

Le judo fait un pas dans la bonne direction, croit l’Olympien Antoine Bouchard:

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Justement en entraînement en Alberta parce qu’il ne pouvait le faire au Québec, le judoka jonquiérois Antoine Bouchard s’est dit « extrêmement heureux et soulagé aussi », mardi, après l’annonce de la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, que les duels pourraient reprendre dans les sports de combat.

Grâce à ce feu vert, les judokas pourront désormais s’entraîner et combattre sur les tatamis du Québec, en petits groupes-bulles comme c’est le cas en Alberta.

« C’est une source de stress de moins », avoue l’Olympien, qui n’aura plus à s’isoler avec ses coéquipiers de l’équipe nationale pour des séjours de quelques semaines en Alberta.

Même s’il n’est pas encore au même niveau d’il y a quelques mois, le judoka estime que « le fait de pouvoir s’entraîner chez nous et d’être dans des conditions optimales est certainement un pas de plus dans la bonne direction ! »