Bruze Aziz cède sa place à la table de l'Association mineur de Chicoutimi.

Le Hockey mineur de Chicoutimi garde le cap

Réunis lundi, les membres du conseil d’administration du Hockey mineur de Chicoutimi ont décidé de respecter les choix des votants de l’assemblée extraordinaire tenue dimanche. Ils donneront leur appui à la fusion administrative des trois associations de hockey mineur du territoire de Saguenay, mais ils continueront de s’opposer au projet hockey tel que présenté par la nouvelle entité. De plus, le président Bruce Aziz a annoncé un changement de garde à la table de l’Association de hockey mineur de Saguenay, en cédant sa place à Richard Morissette.

Car l’assemblée de dimanche a aussi voté à 80 % pour qu’un délégué du Hockey mineur de Chicoutimi continue de les représenter à la table de la nouvelle association. Pour sa part, Bruce Aziz a l’impression de vivre le jour de la marmotte et d’être confronté aux mêmes débats qu’autrefois. De guerre lasse, il préfère céder sa place à un nouvel intervenant. 

Comme il y a 25 ans

« Je me retire de ce dossier, car je n’aime pas beaucoup la façon dont ça procède. Je n’y allais peut-être pas pour les bonnes raisons et je ne veux pas recommencer à me battre. J’ai l’impression d’embarquer dans la roue pour débattre de points administratifs et de points hockey comme il y a 25 ans. (...) La roue tourne au hockey. Eux pensent qu’ils réinventent la roue, mais elle ne se réinvente pas tout le temps, la roue. Ça ne me tentait pas de recommencer un autre combat et j’ai décidé qu’il était temps de laisser la place », a expliqué celui qui occupe la présidence de l’association de Chicoutimi depuis 1990.

De toute façon, il avait déjà avisé son CA un peu plus tôt cette saison qu’il ne solliciterait pas de nouveau mandat en mai, lors de l’assemblée générale annuelle. Enfin, Bruce Aziz croit que la nouvelle association aura un gros défi à relever en raison de l’ampleur de la structure à gérer. « J’avais juste le bateau de Chicoutimi et je peux dire qu’une chance que j’avais 25 ans d’expérience parce que ce n’est pas toujours facile à gérer », a-t-il conclu.