Après plus de 40 ans d’existence, le programme de football des Jeannois du Collège d’Alma est suspendu pour la saison 2019, faute d’un nombre suffisant de joueurs.

Le football saute un an à Alma

En raison d’un nombre insuffisant de joueurs, le Collège d’Alma s’est résolu à suspendre son programme de football pour la saison 2019. Une bien triste première pour ce programme qui a vu le jour il y a plus de 40 ans et qui était réputé pour ses valeureux guerriers.

Depuis quelques années, chaque automne, la rumeur courait que le collège n’aurait pas suffisamment d’effectifs, mais chaque fois, le petit groupe de joueurs trouvait le moyen d’offrir une belle opposition à ses adversaires. Cette année, le miracle n’a pas eu lieu.

« Avec un potentiel de 25 joueurs pouvant former l’alignement des Jeannois à l’automne et avec peu de joueurs de ligne offensive dans les rangs, il nous paraissait impossible de pouvoir assurer la sécurité des jeunes sur le terrain. C’est donc à contrecoeur que le Collège d’Alma a pris la décision, difficile mais responsable, de prendre une pause d’une année afin de recentrer ses efforts et de se repenser », a expliqué la directrice générale du Collège d’Alma, Josée Ouellet, dans un communiqué.

Plusieurs facteurs ont mené à cette décision, dont une décroissance marquée de la relève dans les bassins local, régional et provincial. En effet, de moins en moins de jeunes footballeurs sortent des écoles secondaires. La région n’échappe pas au phénomène. Dans le communiqué, on souligne que plusieurs clubs ont disparu ces dernières années à travers le Québec, faute d’un nombre suffisant d’inscriptions.

Rude concurrence

À l’instar des autres équipes collégiales du Saguenay et du Québec, les dirigeants s’étaient tournés vers le recrutement de joueurs en France. Ce recrutement avait d’ailleurs permis aux Jeannois de trouver un second souffle ces deux dernières années, mais comme ils ne sont pas les seuls à avoir opter pour cette formule, la compétition entre les établissements pour attirer des candidats a vite fait grimper les enchères.

« Ce marché a également ses limites. De plus, les longs délais de traitement des demandes de certificat d’acceptation du Québec et de permis d’études du Canada pour les étudiants internationaux ajoutent de l’incertitude quant à l’arrivée à temps des nouveaux joueurs français pour amorcer la saison. Finalement, dans un malheureux alignement des astres, les Jeannois perdaient cette année un nombre important de vétérans », a fait valoir la direction de l’établissement almatois.

Le Service aux étudiants souhaite profiter de cette pause d’un an pour prendre le recul nécessaire afin d’analyser plus en profondeur les possibilités du recrutement en football pour les années à venir, et d’adopter des stratégies en conséquence.

Caron en poste

« Malgré ce contexte particulièrement défavorable, notre entraîneur-chef, Jean-Philip Caron, a vraiment tout mis en oeuvre pour former une équipe complète et de qualité, et ce, jusqu’à la dernière minute. Nous avons regardé sous toutes les pierres. Aucune avenue n’a été négligée. Nos responsables se sont largement mobilisés, mais cet ensemble de facteurs externes et le contexte de manque de relève ont malheureusement eu raison de nos efforts », a souligné Marie-Pascale Tremblay, directrice adjointe des études aux Services aux étudiants.

Les dirigeants du collège ont également salué la grande loyauté de l’entraîneur. Ce dernier, qui s’est amené à la barre de l’équipe en novembre 2016, participe activement aux réflexions amorcées. « J’estime important de souligner son excellent travail. Il s’est totalement investi dans l’aventure et n’a jamais flanché, même à travers ces circonstances difficiles », d’ajouter Mme Tremblay.

M. Caron est toujours à l’emploi du Collège d’Alma et complétera les engagements que le collège avait pris, notamment auprès de la commission scolaire pour le minifootball.

+

DES ALTERNATIVES POUR LES JOUEURS

Évidemment, la suspension du programme de football au Collège d’Alma a un impact sur les jeunes joueurs ayant déjà signé avec les Jeannois. Des mesures ont été prises pour aider chacun d’eux à trouver une solution de rechange qui leur conviendra. 

Conseiller à la vie étudiante du Collège, Éric Benoit a indiqué que les responsables du Service aux étudiants avaient passé l’avant-midi à rencontrer les joueurs qui se retrouvent le bec à l’eau et leur expliquer les raisons qui ont mené l’annonce. «On leur a laissé le temps de digérer la nouvelle et on met en place le processus tout au long de la semaine pour voir, avec eux, quel sera leur choix. Arrêtent-ils de jouer? Restent-ils au Collège d’Alma? Décident-ils d’aller dans un autre cégep? On sera là pour les accompagner», a-t-il indiqué, lorsque joint mardi.

Il en va de même pour les huit Français qui devaient se joindre aux Jeannois à l’automne. «On attend de voir quels seront leurs choix. On leur a tous parlé (mardi) après-midi. On leur laisse le temps d’encaisser la nouvelle et on va ensuite faire les démarches auprès d’eux pour savoir s’ils désirent toujours venir au Québec. Ils ont la possibilité d’aller jouer ailleurs. Est-ce que ce sera ce qu’ils voudront faire? On va laisser retomber la poussière et on va communiquer avec eux pour connaître leur décision», ajoute M. Benoit. 

Le Collège d’Alma a évidemment communiqué avec les cégeps de Jonquière et de Chicoutimi pour leur faire part de la situation.

Les Gaillards et les Couguars sont ouverts à accueillir les joueurs des Jeannois qui en manifestent le désir, dans la mesure du possible.

Calendrier à refaire

Les Jeannois du Collège d’Alma auraient pu jouer en division 3 avec seulement 25 joueurs, puisque le minimum requis est de 24 joueurs. 

Toutefois, la direction a jugé que ce serait trop risqué. «Nous n’étions pas prêts à assumer le risque que ça comporte», confirme M. Benoit. 

Le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) devra refaire un nouveau calendrier, puisque celui de l’automne 2019 était publié. 

Les Jeannois devaient accueillir les Couguars du Cégep de Chicoutimi en match d’ouverture à la fin août.

 Soccer et basketball

Sur une note plus positive, deux disciplines seront bonifiées à l’automne au Collège d’Alma, soit le basketball masculin et le soccer féminin, qui font l’objet d’un intérêt accru auprès des jeunes.

En basketball, les Jeannois vont passer de la division 3 à la division 2 l’an prochain. «Cela fait en sorte que les joueurs du Collège qui ne voulaient pas jouer parce que nous étions en D3 vont embarquer l’an prochain, a indiqué Éric Benoit. En soccer, on a près d’une trentaine de jeunes filles à notre camp d’entraînement l’an prochain. On va regarder comment répondre à cette demande.»