Le Drakkar a inscrit trois buts en troisième période, pavant ainsi la voie à une victoire de 4-1, la première de la coupe L’Ami Junior.

Le Drakkar gagne le premier duel

Le Drakkar a remporté la première bataille de la coupe L’Ami Junior, vendredi soir, au Centre Georges-Vézina. Les visiteurs ont marqué trois fois en troisième pour se sauver avec une victoire de 4-1.

«Je n’aime pas la manière qu’on est», a laissé tomber l’entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse, se disant agacé par plein d’éléments dans l’attitude et la manière de jouer de ses troupiers.

Le Chicoutimien Jordan Martel a marqué le but qui a fait la différence en début de troisième période d’un tir vif. Quelques minutes plus tard, Simon Chevrier a récupéré une rondelle échappée par Alexis Shank pour doubler l’avance des siens. En retard 3-1 avec un peu plus de cinq minutes à faire, l’entraîneur-chef Yanick Jean a tenté le tout pour le tout lors d’un avantage numérique en enlevant le gardien Alexis Shank au profit d’un sixième attaquant. La stratégie s’est retournée contre lui quand Simon Chevrier a complété dans un filet désert tout de suite après avoir quitté le banc des pénalités. Après la rencontre, Yanick Jean ne regrettait surtout pas d’avoir essayé, mais a beaucoup moins apprécié le déploiement de l’attaque massive. 

«Tu donnes des responsabilités à un joueur, ça ne marche pas, il va se placer ailleurs. Ce n’est pas ça les Sags, c’est une structure. Si tu es couvert, il y en a d’autres d’ouverts. Fais ce qu’on te demande», de pester le pilote des Bleus qui a jonglé avec ses trios en troisième, séparant les deux Russes German Rubtsov et Vladislav Kotkov ainsi que Samuel Houde. 

«Ces trois-là jouaient juste en périphérie. Beaucoup de fois en deuxième ils ont pris des tirs sans un chat proche du filet. Pour compter des buts, il faut que tu te salisses le nez... et les mains également», de trancher Yanick Jean. 

En première, pendant que l’attaque massive des visiteurs ne générait absolument rien, en quatre occasions, dont un cinq contre trois, les Sags ont profité de l’une de leurs deux chances quand Samuel Houde a dégainé pour battre Justin Blanchette. Les Nord-Côtiers ont répliqué à mi-chemin en deuxième quand Shawn Element a habilement fait dévier le tir de Bradley Lalonde derrière Shank. «On a encore brûlé de l’énergie à se défendre sur le désavantage numérique en première période. Ensuite, on s’est mis à jouer comme une équipe qui va marquer 300 buts cette année, qui reste en périphérie et qui veut jouer sur ses habiletés au lieu de faire les détails pour être productifs offensivement», de noter l’entraîneur-chef. 

«On n’a pas pu compter le gros but à 1-0. On a eu quelques chances qui auraient pu donner un scénario différent, mais on ne l’a pas fait. Ça va arriver que tu ne l’auras pas, c’est la manière que tu réagis après ça qui est importante», a-t-il repris, soulignant le travail des deux gardiens depuis le début de la saison, dont Shank vendredi qui a reçu 37 tirs. 

«Ils n’ont pas donné assez de mauvais buts pour que je les compte sur une main. Nos gardiens nous donnent une chance match après match. C’est comme si les gars se disaient ‘‘ah, nos gardiens sont corrects, on va pouvoir tricher un peu plus offensivement’’. Ce n’est pas de même que tu dois te comporter», d’estimer Yanick Jean. 

Pour un deuxième match de suite, un gardien, cette fois Justin Blanchette, a profité de son passage au Saguenay pour connaître sa meilleure performance de la saison et savourer la victoire.

Martel quitte avec le sourire

Jordan Martel s’est fait plaisir en marquant le but gagnant devant plusieurs membres de sa famille assis dans les estrades du Centre Georges-Vézina. 

«J’avais déjà scoré ici, mais c’est le fun encore. C’est tout le temps le fun de marquer ici», a réagi le Chicoutimien, taquiné par ses coéquipiers pendant l’entrevue. 

«Je n’ai pas l’occasion de venir si souvent même si on les affronte dix fois. Ça donne un petit boost d’énergie de jouer devant tes parents et amis. Ça donne un petit quelque chose de plus», a témoigné l’attaquant de 19 ans qui a six buts et 13 points au compteur depuis le début de la saison. 

«Je suis surtout content de la victoire. C’est tout le temps agréable de gagner des matchs quand tout le monde participe», a-t-il repris humblement. 

Blanchette se replace

Pour un deuxième match de suite, un gardien a profité de son passage au Saguenay pour connaître sa meilleure performance de la saison et savourer la victoire. Après Evan Fitzpatrick mardi, Justin Blanchette a fait le même coup aux régionaux. Avant la rencontre, le gardien de 17 ans affichait une moyenne de 7,25. Il l’a abaissée de près de trois points vendredi, repoussant 30 tirs et se signalant à quelques occasions en troisième. «Ce n’est pas évident sur leur attaque massive quand ils mettent le gros Russe (Kotkov) en avant du gardien. Tu dois trouver la rondelle et il l’a bien fait», a noté l’entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard. 

«Je pense qu’en première, il y avait un petit jeu de chat et de la souris entre les deux équipes. On se regardait. J’ai aimé notre deuxième. On a réussi à créer beaucoup de temps forts en zone offensive. On a manqué le filet souvent. On doit avoir 85 tirs à côté. En troisième, notre désavantage numérique a fait la différence. Les gars ont fait un gros travail. Ça n’arrêtait pas les punitions», d’analyser l’entraîneur d’expérience sur la rencontre. Le Drakkar a également secoué l’attaque massive en troisième avec seulement un sixième but en 50 occasions depuis le début de la saison. 

«Si tu prends le match face aux Sags, on faisait de bonnes choses, mais on était 0 en 5 après deux périodes. On avait eu des chances, mais les gars serrent les bâtons un peu plus. C’est sûr que ça va leur donner confiance d’aller en chercher un», d’indiquer Martin Bernard, qui a perdu les services de Shawn Element en toute fin de rencontre, quand il a chuté lourdement dans la bande. «Je ne pense pas qu’il joue samedi», a-t-il convenu.  

Pointes de plume

• Des nouvelles des anciens des Sags Frédéric Allard et Nicolas Roy. Le défenseur entamera sa carrière professionnelle dans la ECHL, avec les Admirals de Norfolk. Allard a été assigné vendredi après-midi par la formation de Milwaukee de la Ligue américaine. Il avait été laissé de côté lors des deux premiers matchs. Pour sa part, le capitaine la saison dernière, Nicolas Roy, a obtenu son premier point avec les Checkers de Charlotte, club-école des Hurricanes de la Caroline, en fin de semaine dernière... 

• Le Jeannois d’adoption Antoine Girard est présentement sur la touche et n’affrontera pas les Saguenéens en fin de semaine. Il s’est blessé mercredi à Sherbrooke. En huit matchs, il montre une récolte d’un but et trois passes. D’Artagnan Joly manque également à l’offensive du Drakkar, n’ayant toujours pas disputé son premier match de la saison. L’espoir des Flames de Calgary a récolté 48 points la saison dernière...

• Avant la rencontre, la nouvelle coupe L’Ami Junior a été présentée aux partisans. Une petite observation, elle n’est pas petite, mais vraiment très jolie. Il s’en est d’ailleurs fallu de peu pour qu’elle se retrouve sur la glace quand la table pliante a flanché. Une chance que les employés ont réagi promptement pour la retenir...

• Pour souligner l’occasion, le deuxième duel entre les deux rivaux, cet après-midi à Baie-Comeau, sera retransmis sur un écran du Cinéma Odyssée de Chicoutimi. L’admission sera gratuite à compter de 15 h 45...

• Le Normandinois Jean-Simon Bélanger a été privé d’un but certain par Samuel Houde en première période. Le gardien Samuel Shank s’était aventuré derrière son filet et avait perdu la rondelle, ce qui laissait le champ libre à Bélanger, mais l’attaquant des Sags est intervenu à la dernière seconde...

• Il n’y a plus d’équipe sans victoire dans la LHJMQ. Après huit défaites, les Cataractes ont finalement savouré leur premier gain, 6-3 sur les Tigres de Victoriaville...