Le cycliste natif de Chicoutimi, Antoine Duchesne, ne prendra pas part au prochain Tour de France. Il sera plutôt de retour au pays la semaine prochaine afin de participer aux Championnats canadiens, à Saguenay, du 20 au 24 juin.

Le doute a coûté cher à Antoine Duchesne

Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) avait mis un X à son agenda à la date du 5 juin, deuxième étape du Critérium du Dauphiné, car il croyait fermement qu’une échappée pourrait être payante sur les 181 kilomètres entre Montbrison et Belleville. Mardi, le cycliste originaire de Saguenay a fait partie de l’échappée du jour qui a survécu pendant un peu plus de 170 kilomètres.

L’Allemand Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe) s’est imposé au sprint. Hugo Houle (Astana) et Duchesne ont respectivement fini 14e et 77e dans le même temps que le gagnant. Le Sud-Africain Daryl Impey (Mitchelton-Scott) est provisoirement premier au général. Duchesne (+31s) est 37e et Houle 65e (+1mn44).

Duchesne et ses compagnons d’échappée, Nikita Stalnov (Astana), Pierre-Luc Périchon (Fortuneo-Samsic) et Frederik Backaert (Wanty-Groupe Gobert), ont pris la fuite dès le début de l’épreuve pour creuser un écart allant jusqu’à 7 minutes.

« C’est une étape avec beaucoup de côtes dans le final et le chemin est tortueux, alors ce sont des journées qui peuvent être difficiles à contrôler pour un peloton. Aujourd’hui (mardi), c’était la seule journée où je pouvais jouer quelque chose. Malheureusement, je n’ai pas été assez fort », a commenté Duchesne en entrevue d’après course à Sportcom.

En fin d’étape, le cycliste a été déchiré entre deux choix : tenter le tout pour le tout pour que l’échappée réduite à trois coureurs se rende le plus loin possible ou bien économiser ses jambes en prévision du contre-la-montre par équipe du lendemain.

« Dans le final, nous sommes deux à n’y pas avoir assez cru. Le peloton était juste derrière nous et nous nous sommes relevés en nous disant que ça ne servait plus à rien d’insister et de s’arracher le cœur. Le Kazakh (Stalnov) a insisté et il s’est fait reprendre à 1 kilomètre de l’arrivée. Il restait moins de monde qu’on pensait dans le peloton et ça ne roulait pas si vite que ça derrière. À deux, peut-être que nous aurions eu des chances de nous rendre (au bout). Je suis un peu fâché contre moi. J’ai arrêté d’y croire, mais la leçon, c’est de toujours y croire », a indiqué Duchesne qui prendra part, mercredi, au contre-la-montre par équipe de 35 kilomètres.

Pas de Tour de France
Antoine Duchesne a également confirmé qu’il ne sera pas au prochain Tour de France. Il sera plutôt de retour au pays, la semaine prochaine, afin de prendre part aux Championnats canadiens qui auront lieu à Saguenay du 20 au 24 juin.