Bien connu dans le milieu du cyclisme, le Robervalois Simon Ouellet propose une série de défis hebdomadaires qui s’étaleront sur 21 semaines, dans le cadre du CoVélo Challenge.
Bien connu dans le milieu du cyclisme, le Robervalois Simon Ouellet propose une série de défis hebdomadaires qui s’étaleront sur 21 semaines, dans le cadre du CoVélo Challenge.

Le CoVélo Challenge avec Simon Ouellet: un défi hebdomadaire pendant 21 semaines

Devant l’incertitude qui règne concernant la prochaine saison de compétitions de vélo sur route, le Robervalois Simon Ouellet a trouvé une façon amusante et très accessible de maintenir la motivation des cyclistes en leur proposant des défis hebdomadaires répartis sur 21 semaines avec son challenge virtuel CoVélo. Lancé lundi soir via Facebook, le projet comptait déjà 50 inscrits mardi midi.

Bien connu dans le milieu du cyclisme pour son travail de coordonnateur de la Traversée du lac Saint-Jean à vélo et directeur général de l’ancien Grand Prix cycliste de Saguenay, Simon Ouellet cherchait une façon de garder les troupes motivées malgré les restrictions imposées par la pandémie. La beauté du concept est qu’il peut se faire n’importe où, pourvu que le participant respecte les paramètres du défi proposé chaque semaine.

« On essaie de faire bouger les gens et de trouver une certaine motivation en vue de la saison qui s’en vient en vélo de route. Je pense que ce sera dur de tenir des compétitions de vélo cet été. Je ne sais pas s’il va y en avoir et s’il y en a, ce sera vraiment plus tard dans la saison. Je cherchais donc un moyen d’offrir quelque chose qui aurait l’aspect compétition tout en offrant de petits challenges cyclistes un peu partout au Québec. Je cherchais aussi quelque chose qui pouvait se faire à distance tout en respectant les consignes de distanciation sociale », explique-t-il en entrevue téléphonique au Quotidien.

Le recours à l’application de sports d’endurance Strava a donc été retenue, puisqu’elle permet de mettre en banque des parcours avec les GPS.

«Le concept est de faire 21 étapes un peu comme les grands tours, comme le Tour de France par exemple, mais de les répartir durant l’été. Chaque semaine, il y aura un défi différent», souligne-t-il. Le participant aura un segment de son choix sur une route de la région ou ailleurs qu’il devra réaliser entre le lundi et le samedi de la semaine en cours.

« Il y aura des paramètres au défi. En entrant son activité, le participant entre automatiquement dans le Club Strava et je le comptabilise automatiquement », explique Simon Ouellet qui, en plus d’assumer la gestion des résultats, a bien l’intention d’y participer lui aussi.

Par exemple, pour le premier défi, qui aura lieu du 4 au 9 mai, les participants devront tenter de réaliser le plus rapidement possible la distance de 1 km sur un parcours plat. Évidemment, il ne faudra pas se servir d’une côte juste avant pour augmenter sa vitesse. De toute façon, ce serait vérifiable sur Strava.

Populaire

Les gens pourront s’inscrire en se rendant sur la page Facebook créée sous le nom de CoVélo Challenge et joindre les rangs du Club Strava du CoVélo Challenge. L’instigateur du CoVélo Challenge a confiance de voir le projet susciter un bon engouement.

«Honnêtement, je pense que ça va marcher. Je suis assez positif. De plus, les gens essaient de se trouver quelque chose à faire et je pense que (le concept) a un bon potentiel.»

Le premier défi sera lancé le 4 mai et la saison se terminera en septembre. Les résultats vont se faire par pointage. Ainsi, s’il y a 100 coureurs pour un défi, le premier récoltera 100 points et le dernier un point. Il en sera ainsi pendant les 21 semaines. «L’objectif en est vraiment un de participation et de motivation. C’est aussi de mettre un petit peu de plaisir (dans la pratique du vélo) tout en gardant ça gratuit, ajoute Simon Ouellet. On veut garder ça simple pour les participants et que ça augmente de semaine en semaine. Il y aura un classement cumulatif, mais pour les cyclistes qui le souhaitent, il sera aussi possible de ne prendre part qu’à deux ou trois défis.»

Outre la page Facebook, les personnes intéressées pourront en apprendre davantage sur le concept la semaine prochaine, alors que Simon Ouellet organisera un Facebook en direct pour expliquer en détail comment ça va fonctionner. À suivre !