Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Le club Perce-Neige de Bégin en mode expansion

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Aménagé au cœur du petit village de Bégin, le Club Perce-Neige profite de l’engouement pour le ski de fond en période de pandémie pour augmenter considérablement son affluence.

Alors qu’une vingtaine de pouces de neige se sont accumulés dans les pistes depuis décembre, le président de l’organisme sans but lucratif, Marc Allaire, ne peut que se réjouir de cette hausse de fréquentation.

« Depuis la fin décembre, les choses se passent super bien. L’an dernier, nous avions vendu 70 cartes de membres. En 2021, on est rendus à 127 membres », confirme M. Allaire.

Selon lui, le centre profite de l’élargissement du rayon de fréquentation alors que la clientèle ne se limite plus seulement aux sportifs de Shipshaw, Saint-Ambroise ou de Saint-Léon. Des fondeurs provenant de Chicoutimi, Jonquière, Laterrière et des environs de la grande ville sont aperçus dans les sentiers, destinés aux amateurs de style patin ou traditionnel, qui s’étendent sur des distances allant d’un à 12 km. Le centre compte également un sentier pédestre praticable en été et en hiver parsemé de 20 sculptures ainsi qu’une glissade.

Depuis deux ans, le Perce-Neige offre la possibilité de pratiquer le « ski joering » pendant trois avant-midi. Cette activité consiste à pratiquer le ski de fond de style patin en étant tracté par des chiens spécialement entraînés par des membres de l’association Mushers et athlètes canins du Québec (MACQ).

« Depuis l’an dernier, on offre cette activité avec des chiens attelés de race Husky ou Labrador. Il s’agit d’une activité super bien encadrée qui peut se dérouler dans n’importe quel sentier », précise M. Allaire.

Outre la pandémie, qui favorise la hausse de popularité du ski de fond, et l’abondance de neige, M. Allaire identifie la participation du club au Groupe de ski de fond Sag-Lac comme étant un facteur de hausse de popularité. Le groupe, qui comprend neuf centres de ski de fond régional, organise des compétitions en utilisant l’application Strava, un système informatisé permettant de classer les athlètes parcourant une même boucle sur un sentier donné. Cette compétition virtuelle permet aux adeptes de fréquenter les centres et de changer les routines.

Même si le Perce-Neige est un petit centre de ski avec un budget annuel d’environ 20 000 $, M. Allaire affirme que sa force depuis sa création en 1977 demeure l’implication des 25 à 30 bénévoles.

Depuis quatre ans, l’aide financière de la municipalité, de la MRC du Fjord-du-Saguenay, de la Corporation d’aménagement intégré des ressources (CAIR), de la Caisse Desjardins, des gouvernements du Québec et du Canada ont permis des investissements de 400 000 $. La réfection du bâtiment d’accueil, la construction d’un garage, le réaménagement de sentiers, l’acquisition d’une surfaceuse et la construction d’un refuge figurent sur la liste des projets réalisés.

« Dans les dernières années, on a pu s’autofinancer et se développer en misant sur les appuis financiers du milieu provenant de la mine Niobec, des compagnies forestières, mais notre grande force est l’implication des bénévoles », mentionne le président.

Le travail entrepris avec la collaboration du conseil municipal et du maire Gérald Savard lui fait dire que le Perce-Neige est appelé à devenir un incontournable dans le domaine du ski de fond, mais aussi de la raquette, avec une offre de billets à prix abordables.

Son objectif pour la saison 2021-2022 serait d’atteindre le cap des 200 membres.