La formation masculine U17 AAA a été reléguée dans le AA puisqu’elle a terminé à l’avant-dernier rang de sa division. Toutefois, le club de Chicoutimi envisage de poursuivre l’aventure dans le U21 AAA.

Le Chinook pourrait tenter le coup en U21 AAA

La formation masculine U17 AAA du Chinook de Chicoutimi ne sera pas de retour dans la Ligue de soccer élite du Québec, du moins pas chez les U18 AAA. Ayant terminé au 13e et avant-dernier rang, le Chinook a été relégué dans le U18 AA. Toutefois, le club de soccer de Chicoutimi envisage la possibilité de former une équipe AAA masculin dans la catégorie U21.

« Plusieurs ont bouclé la boucle cette année, mais pour ceux qui sont encore intéressés, on examine la possibilité de faire une équipe U21, précise Sébastien Sylvestre, entraîneur-chef de la première formation masculine de l’histoire du club à avoir évolué en AAA.

« Ça nous donne la possibilité d’avoir un plus grand nombre de joueurs étant donné que cela regroupe des joueurs de 17 à 21 ans. Nous aurions donc plus de potentiel pour faire une équipe. Nous sommes actuellement en train de sonder l’intérêt. »

Comme il s’agit de joueurs de 17 à 21 ans, il serait peut-être possible de faire des économies en matière de transport dans la mesure où il pourrait y avoir du covoiturage au lieu de louer des autobus.

Par contre, si une formation U21 AAA voit le jour, ce ne sera pas Sébastien Sylvestre qui sera à la barre. Ce sera probablement David Proulx, actuel entraîneur-chef des Couguars du Cégep de Chicoutimi, qui prendrait le relais. Depuis deux semaines, Sébastien Sylvestre a officiellement été embauché au poste de directeur technique, fonction qu’il a déjà occupée par le passé, par intérim. Avec le départ de Frédéric Brisach au printemps, il occupait la fonction par intérim, mais cette fois-ci, il a signé un contrat pour assumer pleinement ces fonctions.

Expérience positive

Dans le cas de l’équipe U17, Sébastien Sylvestre explique que tant pour lui que pour une partie des joueurs, le AAA permettait de boucler un cycle de trois ans. « Mais entre-temps, j’ai signé mon contrat de directeur technique. Donc, ça devenait difficile pour l’emploi du temps, explique le jeune homme qui termine ses études universitaires à l’UQAC.

« De plus, cet hiver, j’entreprends la saison avec une équipe U13 féminin du club Chicoutimi dans la Ligue Québec Métro. Ça va avec le fait que j’ai été nommé entraîneur-chef de la sélection régionale U13 qui est sensiblement le même groupe de joueuses, avec des filles provenant d’Alma et de Jonquière en plus. »

Cela dit, Sébastien Sylvestre assure que l’expérience a été positive en dépit d’une fiche de quatre victoires, deux nulles et 20 défaites, pour un total de 35 buts pour et 90 contre (-55), et c’est aussi pourquoi la possibilité de former une autre équipe dans le AAA est évaluée.

« Si on compare la saison que les gars ont eue par rapport à celle des filles (en U16 AAA à l’époque), on constate une amélioration. On sait quels sont nos lacunes et nos succès, et on est conscients qu’il y a toujours place à amélioration, souligne le pilote des U17 AAA. Nous avons tenu un souper d’équipe après le dernier match. Tout le monde est satisfait, tant les parents que les joueurs. Ç’a super bien fini même si le dernier match s’est soldé par un revers de 4-0. Ç’a été un peu à l’image de l’équipe en ce sens qu’elle jouait bien, qu’elle bataillait bien et qu’elle offrait une belle opposition, mais qu’elle ne réussissait pas à marquer faute d’opportunisme. »

Enfin, Sébastien Sylvestre a tenu à souligner le travail de son adjoint, Christophe Lamant, dont l’expérience vécue avec le féminin U16 AAA a été précieuse dans la préparation des troupes en U17 masculin AAA et a fait la différence pour aller chercher quelques victoires.