Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Natif de Chicoutimi, Sébastien Audy fait partie d’une expédition internationale en cours au Groenland où il relèvera des défis sportifs en plus de contribuer à la recherche sur les changements climatiques. Celui qui vit à Washington reçoit ici ses bisous de départ de la part de sa conjointe, la Montréalaise Tania St-Laurent, et leur fils Logan. 
Natif de Chicoutimi, Sébastien Audy fait partie d’une expédition internationale en cours au Groenland où il relèvera des défis sportifs en plus de contribuer à la recherche sur les changements climatiques. Celui qui vit à Washington reçoit ici ses bisous de départ de la part de sa conjointe, la Montréalaise Tania St-Laurent, et leur fils Logan. 

Le Chicoutimien Sébastien Audy traversera le Groenland en ski cerf-volant

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le Chicoutimien d’origine, Sébastien Audy, fait partie du trio d’aventuriers qui fera équipe pour traverser en ski cerf-volant le Groenland, du sud au nord, dans le cadre d’une expédition internationale qui se déroule du 29 avril au 5 juin. Cette épopée de 30 à 35 jours alliera à la fois des défis sportifs en milieu extrême et des objectifs de recherche scientifique sur les changements climatiques.

La navigation sur glacier, la rencontre éventuelle d’ours polaires et l’habileté à manipuler le cerf-volant sont les principaux défis auxquels sera confronté l’explorateur polaire et alpiniste Sébastien Audy, le fils de Denis Audy et Réjane Roy de Chicoutimi, en compagnie de ses compagnons d’aventure, le Belge Dixie Dansercoer, chef d’expédition, et la Hollandaise Johanna Adriana Simone Maria.

Le voyage polaire traditionnel est lent et monotone. Les aventuriers veulent démontrer qu’il est possible de parcourir de grandes distances plus rapidement en modifiant le mode de transport. Cet objectif de 2200 kilomètres de distance en ski cerf-volant implique un départ au nord de Narsarsuaq et un point d’arrivée au sud, à Qaanaaq, afin de traverser l’environnement polaire inhospitalier du Groenland, explique-t-on dans un communiqué.

Contribution à la recherche

L’équipe du département «Physics office, climate and earth» de l’université de Copenhague, au Danemark, mise sur la contribution de cette équipe d’aventuriers explorateurs. Helle Astrid Kjaer, auteure de la recherche, a besoin d’obtenir un échantillonnage de neige sur toute l’étendue polaire du Groenland. Pour ce faire, l’équipe d’aventuriers explorateurs recueillera deux fois par jour, matin et soir, des échantillons de neige tout au long de son parcours.

Les échantillons seront utilisés afin d’étudier la variabilité des ions déposés dans et sur les glaces du Groenland considérées comme ayant le moins d’impuretés parmi les espaces glaciaires.

Cette expédition est subventionnée par la Scientific Exploration Society, la plus ancienne organisation d’exploration scientifique toujours en service. Cette organisation, fondée en 1969, est située en Angleterre.

Fait à noter: cette expédition est certifiée «carboneutre» par l’organisme international de protection de l’environnement We Are Neutral.

Préparatoire

Cette expédition au Groenland sert de prélude aux expéditions polaires Pôle-2-Pôle du défi la Grande Percée projetée pour l’année 2022. Cet exploit extrême consiste à conquérir, au cours d’une même année, le pôle géographique nord (Arctique) et sud (Antarctique), suivi de l’ascension du mont Vinson, le plus haut sommet de ce continent.

Depuis plus de 15 ans, Sébastien Audy a escaladé les plus hauts sommets de la planète et il bouclera la boucle des «7 sommets» à la fin de cet exploit. Celui qui vit à Washington rejoindra ainsi le club select des hommes et des femmes ayant atteint le plus haut sommet de chaque continent. De plus, il pourra ajouter celui des explorateurs qui ont accompli le grand chelem ou « Grand Slam » en atteignant le sommet du mont Everest (22 mai 2008) ainsi que les deux pôles.

Il est possible de suivre son expédition sur sa page Facebook Seb Audy.