Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Canada a décroché son 27e titre de champion du monde.
Le Canada a décroché son 27e titre de champion du monde.

Le Canada remporte l’or au Mondial de hockey

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Nick Paul a touché la cible en prolongation et le Canada a battu la Finlande 3-2 pour remporter la médaille d’or au Championnat du monde de hockey masculin, dimanche.

Paul s’est amené en compagnie de Connor Brown, son coéquipier dans la LNH avec les Sénateurs d’Ottawa, et il a complété un bel échange pour envoyer la rondelle dans un filet désert.

Maxime Comtois et Adam Henrique ont également touché la cible pour le Canada, qui avait perdu ses trois premiers matchs du tournoi avant de connaître un parcours improbable jusqu’au sommet du podium.

«Ce n’était pas le départ souhaité, mais nous sommes restés unis, a mentionné Paul. Les gens n’ont pas cru en nous, mais nous savions que nous allions travailler ensemble et nous rendre jusqu’au bout. Ç’a été plus serré que nous l’aurions voulu, mais je suis si fier de l’équipe.»

Brown a mis la table pour les trois buts du Canada et il a conclu le tournoi avec 16 points, un sommet parmi tous les joueurs présents. Darcy Kuemper a stoppé 29 rondelles lors de la finale.

«Ça fait du bien, a affirmé l’entraîneur-chef du Canada, Gerard Gallant. Nous étions dans un trou en début de tournoi, mais nous nous sommes constamment améliorés. Nous avons dû travailler avec ardeur contre une très bonne équipe finlandaise. Nous sommes venus de l’arrière et nous avons eu un bon jeu en prolongation.»

L’attaquant du Canada Andrew Mangiapane a été nommé le joueur le plus utile du tournoi. Il a récolté sept buts, dont quatre gagnants, et 11 points en sept parties.

«Je crois qu’Andrew est arrivé ici et il a ajouté quelque chose dont nous avions besoin à ce moment, a déclaré Henrique. Son arrivée était énorme pour notre équipe et notre chimie. Ç’a cliqué sur la patinoire et il a été très bon pour nous pendant le tournoi.»

Nick Paul a touché la cible en prolongation pour le Canada.

Mikael Ruohomaa et Petteri Lindbohm ont assuré la réplique pour la Finlande, qui n’a pas tiré de l’arrière pendant la rencontre. Jussi Olkinuora a alloué trois buts en 26 lancers.

Les Finlandais avaient vaincu le Canada 3-1 lors de la finale du tournoi, en 2019, et elle cherchait à décrocher une deuxième médaille d’or de suite pour la première fois de son histoire.

Le Championnat mondial de hockey masculin avait été annulé en 2020, en raison de la pandémie de COVID-19.

Le Canada a gagné cet événement pour une 27e fois et pour une troisième fois depuis 2015.

Le bronze pour les États-Unis

Plus tôt en journée, Conor Garland a marqué et obtenu deux mentions d’aide et les États-Unis ont vaincu l’Allemagne 6-1 lors du match de la médaille de bronze.

Guidé par son attaque, Cal Petersen a effectué 33 arrêts.

Christian Wolanin et Jason Robertson ont chacun inscrit un but et une mention d’assistance à leur fiche pour les Américains, tandis que Jack Drury, Trevor Moore et Ryan Donato ont trouvé le fond du filet allemand une fois chacun. Tage Thompson s’est signalé avec trois mentions d’assistance.

Dans la cause perdante, Dominik Bittner a empêché les États-Unis d’obtenir le jeu blanc, et Felix Bruckmann a repoussé 24 tirs dirigés vers lui.

Les États-Unis ont obtenu la médaille de bronze dans quatre des huit dernières éditions du Championnat du monde de hockey masculin.