C’était la deuxième fois cette saison qu’Ivanie Blondin et Isabelle Weidemann, toutes deux d’Ottawa, et Keri Morrison, de Burlington, se retrouvaient sur le podium, elles qui avaient décroché la médaille d’argent lors de l’étape précédente disputée au Japon.

Le bronze pour les Canadiennes

En attendant de voir la Baieriveraine Valérie Maltais faire ses débuts en coupe du monde de patinage de vitesse longue piste samedi, ses coéquipières féminines ont remporté une médaille de bronze en poursuite par équipe, vendredi, lors de la troisième étape de la Coupe du monde à Tomaszow Mazowiecki, en Pologne.

C’était la deuxième fois cette saison qu’Ivanie Blondin et Isabelle Weidemann, toutes deux d’Ottawa et Keri Morrison de Burlington se retrouvaient sur le podium, elles qui avaient décroché la médaille d’argent lors de l’étape précédente disputée au Japon.

L’équipe canadienne a été une des deux dernières à prendre le départ et elle a été en mesure de se faufiler sur le podium en vertu d’un temps de 3:05,700, qui s’est avéré 1,32 seconde plus rapide que celui des Néerlandaises. Celles-ci ont donc dû se contenter de la quatrième place. Le Japon a remporté l’or tandis que la Russie a obtenu l’argent.

Le Canada occupe présentement la troisième place au classement général de la Coupe du monde dans cette discipline en raison de ses deux médailles et de sa quatrième place acquise lors de la première étape de la saison, à Obihiro. Il affiche 290 points, derrière la Russie (300) et le Japon (360).

En poursuite par équipe chez les hommes, la formation composée de Ted-Jan Bloemen de Calgary, de Jordan Belchos de Toronto et d’Antoine Gélinas-Beaulieu de Sherbrooke a terminé au pied du podium. Leur chrono de 3:49,610 les a laissés à 1,79 seconde de la troisième place, qui est revenue à la Russie. Le podium a été complété par la Norvège et le Japon.

Pour sa part, Valérie Maltais aura son baptême du feu samedi, au 1500m et malgré son expérience en courte piste, l’athlète de 28 ans se sent fébrile. «Je suis vraiment contente d’être ici. Avec mes 10 années en Coupe du monde en courte piste, je sais me diriger, mais je me sens un peu comme une recrue. Je pose beaucoup de questions qui, parfois, semblent banales. Mais je me sens bien sur la glace et j’ai hâte de faire mes débuts officiels en coupe du monde au 1500m», a-t-elle indiqué dans un courriel.

Radio-Canada et CBC Sports webdiffuseront la compétition en direct, samedi et dimanche à partir de 8h (HE).