Les représentantes en cheerleading du Cégep de Chicoutimi connaissaient une excellente première saison. Meneuses au classement après deux compétitions, elles ont été stoppées avant les championnats.
Les représentantes en cheerleading du Cégep de Chicoutimi connaissaient une excellente première saison. Meneuses au classement après deux compétitions, elles ont été stoppées avant les championnats.

Le brio des Couguars relégué dans l'ombre par la COVID-19

La crise du coronavirus aura relégué dans l’ombre le brio de certaines équipes sportives qui avaient conclu en force leur saison régulière en terminant au premier rang de leur division avant que tout ne soit mis sur pause. Dans certains cas, elles avaient même passé haut la main une première ronde éliminatoire. C’est le cas notamment de quatre formations du Cégep de Chicoutimi, soit les équipes de volleyball féminin en division 2 et en division 3, celle du cheerleading dans le circuit Nord-Est de même que celle du E-Sports (équipe mixte) dans la ligue provinciale.

La pause forcée est d’autant plus choquante pour la formation de volleyball D2 des Couguars que l’équipe dirigée par Stéphane Gilbert, Nancy Paradis et Alain Racine avait terminé première à l’issue de la saison régulière et qu’elle avait remporté l’or au championnat régional (Saguenay-Lac-Saint-Jean/Côte-Nord). Les Chicoutimiennes se préparaient pour le championnat de conférence Nord-Est qui devait d’ailleurs être disputé devant leurs partisans, au Cégep de Chicoutimi. « On était excessivement bien positionnés », convient Jean-Pierre Bolduc, adjoint administratif, Services aux étudiants/Centre de l’activité physique du Cégep de Chicoutimi.

Malgré le départ de certaines joueuses, il s’attend à ce que la prochaine édition soit tout aussi compétitive. « Le recrutement a été superbe en volleyball D2 », souligne-t-il, de sorte que malgré le départ de quelques joueuses, les Couguars devraient pouvoir compter sur un autre bon alignement.

En volleyball féminin division 2, les Couguars du Cégep de Chicoutimi avaient remporté le championnat de saison régulière et le championnat régional. Elles devaient jouer le championnat de la conférence Nord-Est devant leurs partisans au Cégep de Chicoutimi avant que la crise du coronavirus ne mette tout sur pause.

En division 3, les représentantes des Couguars dirigées par Yan Savoie et Janie Clements sont elles aussi restées sur leur faim. Les Couguars avaient aussi terminé premières de la conférence Nord-Est, qui compte 15 équipes, mais elles n’ont pu jouer les éliminatoires en raison de l’annulation provoquée par la pandémie de COVID-19. Là aussi, ce pourrait être partie remise en 2021. « En D3, nous allons perdre plusieurs athlètes, mais le recrutement a été là aussi solide », mentionne M. Bolduc.

Première année

En cheerleading et en E-Sport, les deux équipes du Cégep de Chicoutimi ont connu une fructueuse première saison en terminant au sommet de leur circuit respectif. En cheerleading, le Cégep de Chicoutimi évoluait dans la conférence Nord-Est, qui compte 11 équipes, toutes en niveau 4. Après les deux premières compétitions tenues en novembre et en février, les Chicoutimiennes dirigées par Emmie Beaudet Potelle et Jennifer Fournier envisageaient avec optimisme leur participation au championnat de conférence en mars et le championnat provincial en avril, mais elles ont été stoppées dans leur lancée. Dans leur cas, la prochaine saison s’annonce bien aussi malgré le départ de quelques athlètes.

Par contre, en E-Sport, la prochaine saison sera marquée par le renouvellement. « Ça va changer quand même beaucoup. C’était une première année et l’an prochain, il y aura plusieurs nouveaux », mentionne Jean-Pierre Bolduc au sujet de l’équipe mixte dirigée par les entraîneurs Stéphane Racine et Émile Labrie. Cette ligue ne fait pas partie des sports sous la juridiction du RSEQ, mais relève de la Fédération québécoise des sports électroniques en partenariat avec la Fédération des Cégeps,

En volleyball féminin division 3, les Couguars du Cégep de Chicoutimi ont été stoppées sur une belle lancée, après avoir terminé premières de la conférence Nord-Est.

Provinciaux en 2021 ?

L’an prochain, le Saguenay-Lac-Saint-Jean doit en principe accueillir les championnats provinciaux, mais l’annulation de ceux de 2020, qui devaient être tenus dans la région Centre-du-Québec, pourraient être repris l’an prochain dans cette région. « Le RSEQ consulte (les organisateurs du Centre-du-Québec) pour savoir s’ils veulent les avoir l’an prochain », explique le porte-parole du Cégep de Chicoutimi.

Si c’est le cas, les Couguars seront donc les hôtes du championnat de conférence Nord-Est en volleyball féminin D2 comme il avait été prévu cette année.