En cinq apparitions à des finales télévisées de la PBA, le quilleur professionnel du Salon de quilles Jonquière, Patrick Girard, a réalisé ses meilleures prestations en carrière, dimanche, en Oklahoma. Il a terminé 3e en simple et 4 en double.

Le brio de Patrick Girard aura une suite

Même s’il ne prend part qu’à quelques tournois de la PBA (Professionnal Bowlers Association), le quilleur saguenéen Patrick Girard n’a visiblement pas perdu sa touche. Dimanche, le professionnel du Salon de quilles Jonquière a en effet réussi ses meilleures prestations à des finales télédiffusées du circuit professionnel américain. En simple, Girard a terminé au 3e rang du « PBA Oklahoma Open » et en double, il a pris le 4e rang avec son partenaire Zachary Wilkins de Barrie (Ontario) au Mark Roth-Marshall Holman PBA Doubles Championship.

Auteur d’une moyenne de 239,97 en simple, le quilleur professionnel a mis la main sur une bourse de 9000 $ US. En double, où il affiche une moyenne de 229,7, le Saguenéen a mérité une bourse de 5500 $ US. En entrevue téléphonique sur le chemin du retour, Patrick Girard avoue qu’il ne s’attendait pas à faire aussi bien. « Honnêtement, ce serait mentir de dire que je m’attendais à faire deux finales télévisées. Quand je m’en vais dans un tournoi, j’ai toujours en tête de passer la première coupure pour au moins couvrir mes frais de voyage et le reste est toujours du bonus. Mais là, ça en fut vraiment un puisque j’ai été le dernier à éviter la coupure. Ils prenaient les 24 premiers et j’ai fini 24e! », raconte-t-il.

Par la suite, Girard a joué sept parties supplémentaires et seuls les 16 meilleurs passaient à l’étape suivante. « J’ai commencé le dernier bloc de “match-play” au 13e rang et j’ai fini la journée avec huit victoires, aucune défaite. J’ai réalisé une moyenne d’environ 258, ce qui m’a propulsé au deuxième rang pour accéder à la finale télévisée. » En demi-finale, il s’est incliné contre le Suédois Jesper Svensson, 218 contre 239. « J’ai joué une excellente partie. Malheureusement, les quilles ne voulaient pas tout à fait comme durant la semaine. Mon adversaire m’a fermé la porte au 10e carreau où il a fait deux abats consécutifs. »

« Sur mes cinq apparitions à la télévision, ç’a été ma meilleure. Ça aurait pu aller d’un côté comme l’autre. J’ai manqué de chance en ratant quelques abats que j’aurais pu avoir. Ce n’était malheureusement pas une bonne journée. Mais à force de cogner à la porte, je vais réussir par percer et gagner un tournoi! », lance en riant celui qui a été touché par les nombreux messages d’encouragement de ses amis du Salon Jonquière, mais aussi du Québec, du Canada et des États-Unis.

Ses performances des derniers jours ont chambardé ses plans, lui qui avait prévu de participer seulement aux World Series of Bowling (WSOB) en mars. Actuellement dans le top-5 du classement de la Professional Bowlers Association, il devra confirmer sa place dans le top-24 en disputant quelques tournois pour obtenir son billet pour la « PBA Playoffs », en avril. « De retour à la maison, je vais en discuter avec ma famille et on va voir ce qu’on peut faire. »