Plus de 180 joueurs ont pris part au Tournoi de Noël 3 contre 3 qui se déroulait au Cégep de Chicoutimi samedi.

Le basketball 3 contre 3 a la cote

Avant même sa présentation, le Tournoi de basketball 3 contre 3 de Noël était assuré d’être un succès. Le déroulement de l’événement organisé par Saguenay Basketball dans le gymnase du Cégep de Chicoutimi l’a confirmé samedi.
La joueuse du Rouge et Or de l'Université Laval, Claudia Émond, participait au tournoi, avec sa coéquipière Jane Gagné. Elles ont remporté les grands honneurs de la classe senior féminin avec un quatuor complété par les anciennes du Noir et Or de l'Odyssée Dominique-Racine Alexandra Tremblay et Catherine Desbiens.

Plus de 180 joueurs, répartis en 46 équipes, elles-mêmes divisées en six catégories, ont participé à la compétition amicale qui représentait une activité de financement pour l’organisme Saguenay Basketball. Au total, une centaine de matchs ont été disputés. Toutes les 20 minutes, quatre matchs étaient joués simultanément, ce qui donnait beaucoup d’action. Pendant toute la durée de l’événement, il était même difficile de trouver une bonne place pour regarder les différentes rencontres. Ces matchs qui se déroulaient à vive allure, étaient auto-arbitrées, c’est-à-dire que les joueurs eux-mêmes faisaient les différents appels, sauf pendant les matchs éliminatoires où un arbitre tranchait sur les décisions plus controversées. 

Au printemps, un premier tournoi avait eu lieu sur la thématique des superhéros. Avec ces deux succès, le directeur général de Saguenay Basketball, Philippe Hurtubise, confirme que les deux événements seront de retour et un troisième pourrait même s’ajouter pendant la période estivale, mais cette fois à l’extérieur. «C’est sûr qu’on n’a pas les limites des murs, mais d’un autre côté, il y a un charme à être dans un gymnase. Ça donne une ambiance incroyable», de faire valoir le responsable, soulignant le travail des autres membres du comité organisateur et le la vingtaine de bénévoles qui ont assuré le bon déroulement du tournoi. Des joueurs des formations collégiales des Gaillards du Cégep de Jonquière (masculin) et des Couguars du Cégep de Chicoutimi (féminin) ont également contribué, notamment au marquage des rencontres.

Une centaine de matchs d'une durée de dix minutes ont été disputés au cours de la journée.

Saguenay Basketball a fait une pierre deux coups en amassant des sommes qui serviront aux différentes activités le développement de la discipline dans la région, tout en offrant de la visibilité pour les différents commanditaires. «C’est vraiment de l’argent qui est réinvesti. Ça ne va pas dans les poches de personne, mais dans le milieu», d’assurer Philippe Hurtubise, mentionnant que des efforts supplémentaires seront mis dans les prochains mois à la relance du basketball au Lac-Saint-Jean. 

Les joueurs pouvaient également compter sur différents services. Notamment, des employés de Rémix Santé étaient sur place pour offrir des traitements de physiothérapie et de chiropratique. «Sur le nombre de matchs, il y a tout le temps des petits bobos qui sortent. On s’assure de bien les traiter», de confier Philippe Hurtubise.