Pierre Lavoie et Éric Larouche

Lavoie et Larouche ambassadeurs des Championnats canadiens

Le Mont-Édouard a misé sur deux excellents ambassadeurs pour assumer la coprésidence d’honneur des Championnats canadiens de ski alpin qui auront lieu du 23 au 28 mars. Le cofondateur du Grand défi, Pierre Lavoie, qui est natif de L’Anse-Saint-Jean, et l’homme d’affaires Éric Larouche, deux amis de longue date, ont en effet accepté d’unir encore une fois leurs forces pour travailler à la réussite de ce rendez-vous de l’élite nationale.

Voyant là une opportunité de faire rayonner la région au niveau national, le duo s’est joint au comité organisateur du Mont-Édouard pour mettre à profit leur vaste expérience, tant au niveau du sport, de la gestion d’événement que du tourisme. En plus de leur sentiment d’appartenance à la montagne, Lavoie et Larouche sont motivés par cette opportunité de faire rayonner la région jusqu’à l’autre bout du Canada.

Propriétaire de l’Hôtel Chicoutimi, de l’Auberge des Îles, de Mon adresse à louer et de Pétroles RL, Éric Larouche se dit heureux de prêter main-forte à la montagne. « Ce n’est pas un secret, je crois beaucoup au développement régional avec des activités porteuses, comme les Championnats. Je pense aussi que ces Championnats peuvent donner l’exemple aux jeunes et leur donner le goût d’embarquer dans le sport de compétition », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Retombées

L’obtention de ces championnats canadiens de ski alpin constitue également une belle vitrine pour faire découvrir la montagne anjeannoise et sa piste homologuée FIS Super-G partout au Canada. Ce sera également l’occasion de générer une foule d’ambassadeurs de la montagne puisque les athlètes, entraîneurs et accompagnateurs des clubs de compétition logeront dans le secteur et y feront leurs emplettes.

En effet, avec la présence de près de 200 coureurs nationaux et internationaux, de 100 accompagnateurs, ainsi que tous les bénévoles et visiteurs, les Championnats canadiens généreront d’importantes retombées économiques tant pour l’hébergement, la restauration ou les activités régionales, et seront une porte ouverte sur la région.