Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’activité consiste à conduire un véhicule le plus loin possible dans une fosse de boue ou bien d’en sortir.
L’activité consiste à conduire un véhicule le plus loin possible dans une fosse de boue ou bien d’en sortir.

L’autodrome de Saint-Félicien en préparation pour le Mud Drag

Mariane Guay
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
La deuxième édition de l’événement Mud Drag à l’autodrome de Saint-Félicien aura lieu samedi à compter de 11h. Mercredi, déjà 36 participants étaient inscrits pour l’activité qui consiste à conduire un véhicule le plus loin possible dans une fosse de boue ou bien d’en sortir.

Tout est mis en oeuvre pour accueillir les participants et les spectateurs à l’autodrome de Saint-Félicien samedi à l’occasion de cette deuxième édition. La première édition du Mud Drag avait eu lieu en 2019.

«C’est une compétition qui reste amicale. Ce sont soit deux VTT ou deux camionnettes qui vont jouer dans un trou de bouette. Ils font un drag dans la bouette. Celui qui va le plus loin ou qui réussit à sortir du trou éventuellement va détenir la victoire. On descend comme cela en recroisant les différents pick-up jusqu’à ce qu’on ait un gagnant», résume la responsable des inscriptions pour l’événement, Émilie Savard. Pour l’instant, 36 personnes se sont inscrites et la responsable mentionne que cela se poursuit. «Ce devrait être un bon spectacle», s’exprime-t-elle.

Elle explique que les participants sont séparés en plusieurs catégories selon les dimensions des pneus de leur véhicule. «Cela fonctionne par catégorie, par grosseur de pneus. On commence avec les 31 pouces ou pneus de rue qui sont la base, n’importe qui peut s’inscrire dans cette catégorie. Après, nous allons dans le 33 pouces, 35 pouces, 37 pouces, pour terminer avec l’Open, ceux qui ont modifié des pneus, des pneus de tracteur, des pneus à gros crampons. On a même une classe VTT cette année», mentionne Émilie Savard.

Les spectateurs seront les bienvenus lors du Mud Drag. «Ça ne se passe pas dans les gradins, cela se passe au bout de la piste. On a le terrain nécessaire pour accueillir les spectateurs en respectant la distanciation, donc les spectateurs sont admis», ajoute-t-elle. Les gens pourront assister à l’événement au coût de 15$ et peuvent apporter leurs chaises pliantes pour s’asseoir sur la piste de drag. Elle confirme que l’espace peut accueillir près de 1500 personnes en respectant les règles alors qu’habituellement les Mud Drag attirent 500 personnes.

Une bonne saison

Quant à la participation générale cette saison pendant les différents événements, Émilie Savard souligne que tout se déroule à merveille malgré la COVID-19. «En tant qu’employé, on trouve cela génial, les gens répondent présent. Les consignes sont respectées malgré tout. Les gens font vraiment attention, car ils veulent qu’il y ait des événements, ils se sont ennuyés. Donc sincèrement, même l’équipe des propriétaires, on est agréablement surpris», déclare la responsable des inscriptions.

Plusieurs autres événements sont au menu cet été à l’autodrome de Saint-Félicien, dont des drags de rue les vendredi 30 juillet, 20 août et 10 septembre. Des événements Enfer auront lieu les 7 août et 4 septembre. Pour des raisons logistiques et financières, l’événement Sportman Québec qui était prévu le 31 juillet a été annulé. Il est possible de consulter la page Facebook Groupe Autodrome St-Félicien pour plus d’informations sur la programmation.