Émy Dallaire (à gauche en bleu) quitte Edmonton avec une médaille d'argent au cou.

L'argent pour Dallaire et Tremblay

Émy Dallaire n’a pas été en mesure d’obtenir sa revanche devant Emilia Dermott au Championnat canadien de boxe présenté à Edmonton. Dans une reprise de la finale de l’an dernier, l’Almatoise a perdu par décision unanime des juges, non sans avoir livré une vive opposition à son adversaire, samedi après-midi.

Il y a un an, Émy Dallaire avait été arrêtée par l’arbitre au deuxième round. Cette fois, elle a été en mesure de se rendre à la limite des trois rounds. Elle rentre donc à la maison avec une médaille d’argent au cou dans la catégorie jeunesse 51 kilos.

«Elle a fait un très beau combat, on a vu que Émy a beaucoup progressé dans la dernière année, a confirmé son père Maxime Dallaire, responsable de l’Académie Le Pugiliste, à Alma. Émy en était à son 14e combat alors que son adversaire a en plus de 30. On va remettre ça à l’an prochain et on va travailler fort pour aller chercher le titre. La prochaine devrait être la bonne.»

Maxime Dallaire a noté que l’expérience avait pesé dans la balance, de même que l’explosion dans les attaques de Dermott. En ce sens, le paternel a fait savoir qu’il allait travailler sur cet aspect à l’entraînement. 

«C’était le seul combat de Dermott dans le tournoi, alors que Émy a eu un dur combat en demi-finale (jeudi) donc ça a peut-être joué aussi, a convenu Dallaire père. On savait que c’était une adversaire redoutable.»

L'Académie de boxe Le Pugiliste d'Alma présentait le combat d'Émy Dallaire, samedi après-midi.

Gabriel Tremblay

En action en finale de la catégorie jeunesse 81 kilos, samedi soir, Gabriel Tremblay a aussi perdu par décision unanime devant Satwinder Thind, un grand boxeur de six pieds, six pouces.

« Il a quand même fait un beau combat, mais je pense qu’il l’a perdu par manque de confiance, a résumé son entraîneur Michel Desgagné. Il s’est un peu laissé jouer dans la tête à la fin du premier round, après avoir bien amorcé le combat. Il affrontait un grand et bon boxeur, qui a participé à plusieurs compétitions importantes. C’est souvent entre les deux oreilles que ça se joue, parce qu’au niveau technique, Gabriel n’avait rien à envier à ce gars-là. Il était même plus habile. »

Gabriel Tremblay, 16 ans, en était à sa première participation au Championnat canadien. Cette expérience va servir pour la suite de sa carrière, a assuré Michel Desgagné.

« On a beaucoup d’ouvrage, mais Gabriel n’était pas découragé après le combat, a-t-il mentionné. Il était déçu de ne pas avoir réagi mieux que ça, mais il n’a pas eu l’air fou. C’est lui qui a placé les meilleurs coups avec sa main arrière. On a vu de belles choses et c’est de bon augure. Il est encouragé à s’entraîner encore plus et à travailler plus fort. »

Les plus importantes compétitions étant terminées, les prochains mois vont se dérouler dans le gymnase pour les boxeurs. Gabriel Tremblay participera notamment aux Gants dorés, en novembre prochain.

« On commence déjà le travail, tant au niveau physique, tactique que mental », a conclu Michel Desgagné.