Samuel Girard est le premier patineur de vitesse masculin de la région depuis François-Louis Tremblay à participer aux Championnats du monde juniors.

L'argent au 500 mètres

À sa toute première compétition internationale, le Ferboillien Samuel Girard s'est assuré de laisser sa marque, remportant la médaille d'argent au 500 mètres des Championnats du monde juniors d'Erzurum, en Turquie.
«Au niveau canadien, c'est plutôt le 1500 m qui est ma spécialité. Et comme je n'avais jamais fait de compétition internationale avant celle-ci, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Je savais quand même que j'avais de bons départs et un bon potentiel à haute vitesse. Finalement, le 500 m a été ma distance. Je suis super content», a commenté le Saguenéen de 17 ans.
La veille, au 1500 m, il avait été puni en quart de finale, terminant 47e.
«J'y allais une course à la fois et j'ai profité des opportunités qui se sont présentées. J'ai aussi misé sur mon départ et sur ma prise de vitesse pour prendre une petite avance sur les autres. J'essayais d'aller chercher de bons temps pour améliorer ma position de départ», a précisé Girard au site Sportcom. Le patineur est présentement à égalité au troisième rang avec le Sud-Coréen Munhyeon Lee au classement cumulatif des épreuves.
Girard a terminé derrière le Hongrois Sandor Liu Shaolin. C'est le Kazakh Denis Nikisha qui a complété le podium.
Futur Charles Hamelin?
Le 9 février dernier, dans Le Progrès-Dimanche, l'entraîneur de Girard, Jonathan Guilmette, avait été élogieux envers son protégé.
«Samuel n'est pas un feu de paille, avait-il dit. Sur le long terme, ce sera un des bons athlètes que nous aurons au Canada pendant quelques années. Je l'avais vu patiner il y a deux ans et j'ai tout de suite vu qu'il serait vraiment bon. Il peut être un futur Charles Hamelin parce qu'il est bon sur toutes les distances.»
Samuel Girard est le premier patineur de vitesse de la région depuis François-Louis Tremblay à participer aux Championnats du monde juniors (chez les hommes, bien entendu). Tremblay avait pris part aux éditions de 1997-1998-1999.
François-Louis Tremblay détient le record du plus grand nombre de médailles aux Jeux olympiques, conjointement avec le Chicoutimien Marc Gagnon. Ils ont tous deux remporté cinq médailles.
«Parfois, on a des jeunes qui sont un peu plus sprinters; d'autres meilleurs sur les longues distances, et il faut travailler un peu les lacunes, avait expliqué Guilmette en entrevue avec la collègue Johanne Saint-Pierre. Mais Samuel est déjà polyvalent. Il est aussi bon sur 500 m que 1500 m. Il a autant de vitesse que d'endurance. Dès 2018, je pense que Sasha Fathoulin et lui seront aux Jeux olympiques.»
Gervais au relais
Les demi-finales du relais 3000 m étaient également disputées samedi à Erzurum. L'équipe féminine canadienne, formée d'Audrey Phaneuf, Kim Boutin, Namasthée Harris-Gauthier et de la Saguenéenne Joanie Gervais, a remporté sa vague de demi-finale. En ronde ultime, les Canadiennes retrouveront les Russes, les Chinoises et les Sud-Coréennes.
Du côté masculin, les Canadiens Alexander Fathoullin, Sébastien Gagnon, Maxime Laoun et Girard ont terminé troisièmes de leur vague qui a été dominée par les Sud-Coréens. Ces derniers retrouveront les Hongrois, les Chinois et les Japonais, dimanche, en finale.
Les épreuves individuelles sur 1000 m et les super finales sur 1500 m seront également au programme aujourd'hui.