Léandre Bouchard

L'Allemagne ne sourit pas aux régionaux

Le parcours boueux d’Albstadt, en Allemagne, n’a pas souri aux trois vététistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui ont pris le départ de l’épreuve cross-country de vélo de montagne en Coupe du monde, dimanche, dans les catégories Élite et U23.

Victime d’un accrochage dès le début de l’épreuve de la classe Élite, l’Almatois Léandre Bouchard n’a pas été en mesure de réaliser son exploit de l’an dernier. 

« J’avais obtenu la 16e place l’an passé à cet endroit, alors je sais que je peux performer. Ça s’est moins bien passé aujourd’hui (dimanche), alors que j’ai eu un accrochage dans la première minute de course », a commenté Léandre Bouchard à Sportcom. 

Le porte-couleurs de l’équipe KMC-Ekoi-SR Suntour a conclu au 34e rang parmi les 140 compétiteurs qui ont pris le départ, à 6mn21 du vainqueur, le Suisse et champion du monde en titre Nino Schurter (Scott-SRAM).

« J’ai été un peu trop gourmand en essayant de dépasser à l’intérieur et le coureur devant moi a perdu l’équilibre. J’ai dû ralentir et ‘‘déclipser’’ un pied d’une pédale. J’ai sauvé les meubles, mais c’était assez pour me faire dépasser par une vingtaine de gars. J’ai passé le premier tour au 55e rang. Ceci étant dit, techniquement, je n’ai fait aucune erreur majeure. J’ai adoré les conditions glissantes », a-t-il conclu, heureux d’avoir bataillé jusqu’à la fin et d’avoir réussi à remonter sur ce parcours technique. 

L’Ontarien Peter Disera (Norco Factory) a été le meilleur Canadien de l’épreuve avec une 28e place.

« C’est correct comme prestation même si on en veut plus. Il est constant et il a quand même démontré de belles choses », a indiqué son entraîneur au Québec, Jude Dufour.

Fleury et Tremblay déçues

Chez les femmes, en catégorie Élite, Catherine Fleury (Saint-Gédéon) a fini au 64e rang. Chez les U23, rien n’allait non plus pour la Chicoutimienne Anne-Julie Tremblay qui a conclu au 48e rang. L’an dernier, Tremblay avait surpris en prenant la 16e position sur ce même parcours. 

« Chez les filles, ç’a été un peu catastrophique au niveau de la gestion des parcours. Rien n’a fonctionné. C’est un parcours hyper boueux, car il avait plu une partie de la semaine. Je pense qu’on a manqué un peu de préparation technique pour ce type de conditions extrêmes. Ça ne reflète pas du tout leur niveau de forme », assure leur entraîneur, Jude Dufour, du club Cyclone d’Alma.

En classe Élite, la moitié des 75 participantes n’ont pas terminé l’épreuve ou ont été « lappées ». Même chose chez les U23 où seulement 23 des 68 partantes ont conclu dans les délais et 14 n’ont tout simplement pas terminé la course.

Pour Jude Dufour, ses protégées, qui font toutes deux parties de l’équipe nationale, doivent rapidement tourner la page sur cette contre-performance pour maintenant se concentrer et se préparer pour la prochaine étape du circuit de la Coupe du monde, en fin de semaine prochaine, à Novo Mesto en République tchèque.