L’ancien capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, Nicolas Roy, évoluait cette saison avec les Checkers de Charlotte, dans la Ligue américaine de hockey.

LAH: Pas de coupe Calder au Saguenay

La coupe Calder pourrait faire un arrêt à Amos grâce à l’ancien capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, Nicolas Roy. L’attaquant des Checkers de Charlotte devrait en effet obtenir la coupe des champions de la Ligue américaine de hockey (LAH) pendant une journée entière cet été. Malheureusement pour ses fans du Saguenay-Lac-Saint-Jean, il faudra probablement attendre que Roy et ses coéquipiers gagnent la coupe à nouveau pour espérer toucher l’imposant trophée !

Les Checkers de Charlotte, le club-école de Hurricanes de la Caroline, ont en effet remporté en cinq matchs la série finale contre les Wolves de Chicago pour ainsi célébrer leur premier championnat en neuf saisons dans la LAH samedi dernier (8 juin). Lundi, l’équipe a pris part à une cérémonie tenue au Colisée Bojangles. « Il devait y avoir près de 4000 partisans. Il y a eu une petite parade. C’était ben l’fun de célébrer ça avec nos partisans », a indiqué Roy en entrevue téléphonique.

Selon l’Amossois de 22 ans, l’édition 2018-19 des Checkers avait tous les éléments requis pour soulever le gros trophée. « C’était un objectif depuis le début de la saison. Ça n’a pas été facile, mais on a tout donné. On était une équipe quand même très jeune, mais on avait tous les éléments. Ça allait très bien en avantage et en désavantage numérique, ainsi qu’à l’offensive et en défensive, et on avait probablement le meilleur duo de gardiens de la ligue. On avait donc une équipe complète. On était vraiment contents de gagner la coupe et on a célébré », explique-t-il.

Ses coéquipiers et lui ont pu avoir la coupe à leurs côtés pendant trois jours et tout laisse croire que chacun d’eux pourra l’apporter dans son coin de pays pendant une journée entière au cours de l’été.

Un trop court moment pour penser l’amener au Saguenay. « Peut-être que si on la gagne à nouveau dans le futur, je pourrai l’amener au Saguenay, mais cette fois-ci, ce sera à Amos ! » Cela dit, il prévoit tout de même venir faire un tour au Saguenay au cours de l’été pour rendre visite à l’organisation des Sags et à sa famille de pension. Reste à déterminer les dates.

Bonne saison

Nicolas Roy trace un bilan positif de sa deuxième saison avec les Checkers. « J’ai eu l’occasion de jouer six matchs dans la Ligue nationale. Je suis encore très jeune et c’est seulement ma deuxième année professionnelle. La progression se fait très bien. J’ai eu des séries incroyables », confirme celui qui a récolté six buts et neuf passes en 19 matchs des séries éliminatoires.

Malgré sa satisfaction, le gaillard de 6’4’’, 208 livres continue de travailler à améliorer sa vitesse et son agilité. « Je dois continuer à améliorer mon coup de patin. C’est pas mal toujours ça depuis que je joue au hockey. Je suis un gros bonhomme. Ma vitesse au hockey augmente chaque année et je travaille beaucoup là-dessus pendant l’été. Même si je m’améliore, il faut que je continue à travailler là-dessus. Juste cette année par rapport à l’an dernier, je vois une bonne différence. »

En plus de son entraînement estival à Amos, il prend part à des sessions de «power skating» tenues à Montréal. Pour ce qui est de la prochaine saison, Nicolas Roy dit ne pas avoir d’attentes comme telles. « Mais c’est sûr que je veux me présenter là-bas préparé et essayer de faire l’équipe pour commencer la saison avec les Hurricanes », avance-t-il. « Les opportunités, c’est toi qui t’en crées. C’est sûr qu’il y a plusieurs joueurs qui reviennent, mais en ayant un gros camp d’entraînement, je pourrais avoir ma chance. »