Alex Labbé ne s’est pas fait prier pour accepter l’offre de partenaires d’affaires de Victoriaville qui souhaitaient le voir au Grand Prix de Trois-Rivières le 12 août.

Labbé veut imiter Ranger!

Dominic Fugère se frottait les mains de satisfaction, mercredi, en apprenant qu’Alex Labbé ferait une pause de ses activités américaines de NASCAR pour revenir au Grand Prix de Trois-Rivières, le 12 août, dans le cadre de l’épreuve reine de la série Pinty’s.

Rien de plus normal comme réaction pour le directeur général: Labbé est le champion en titre au Canada et ses bons résultats l’ont propulsé jusqu’en série Xfinity, la deuxième en importance dans le paysage du stock-car aux États-Unis. Au sud de la frontière, le pilote de 25 ans s’en tire plutôt bien, en dépit d’une petite équipe misant sur des ressources limitées.

Il se permet donc de rêver pour la 49e édition du GP3R. En fait, aussi étonnant que cela puisse paraître, le Victoriavillois est toujours en quête d’un premier podium en Mauricie. D’abord reconnu pour ses aptitudes sur circuit ovale, Labbé s’en promet cette fois-ci, d’autant plus qu’il n’aura aucune pression, n’étant pas impliqué dans la lutte au championnat.

« Ce serait une belle occasion de régler mes comptes avec cette piste », sourit le principal intéressé, qui a fait l’annonce officielle de sa participation au Grand Prix jeudi midi, dans son patelin, entouré de gens d’affaires.

« Recevoir l’appui financier des gens proches de toi, ça motive! J’avais des pourparlers avec certaines personnes depuis quelques jours sauf que tout s’est réglé dans les dernières heures. Pour moi, Trois-Rivières, c’est la course locale. Je vais travailler fort pour la gagner, même si ce sera extrêmement difficile en partant de la dernière position. »

C’est que Labbé ne pourra qualifier la voiture samedi en raison de ses obligations en série Xfinity la veille... en Ohio! Heureusement, cette épreuve se déroulera en après-midi, ce qui laissera du temps au Québécois pour rallier l’aéroport de Columbus. Un avion le conduira ensuite à Montréal, où il devrait arriver peu avant minuit. Le lendemain, il renouera avec la série Pinty’s.

Labbé retrouvera bien sûr des visages connus, ceux avec lesquels il a bataillé pour le championnat national de NASCAR. Il pourra notamment s’inspirer de la prestation d’Andrew Ranger en 2013.

Cette année-là, Ranger était loin derrière, en fond de grille, avant d’entreprendre une remontée spectaculaire. Il devait conclure l’épreuve en deuxième position, derrière D.J. Kennington... et devant un certain Jacques Villeneuve. L’équipe de Dave Jacombs, avec qui il a remporté le championnat 2017, préparera la Chevrolet numéro 36 de Labbé pour le 12 août. « On aura du pain sur la planche! En espérant que les neutralisations nous permettront de gagner du terrain et de batailler avec les voitures du peloton. »

Chose certaine, l’expérience qu’il acquiert en Xfinity depuis le début de la saison ne devrait pas lui nuire à Trois-Rivières. « La plus grande adaptation fut l’aérodynamique. Il y a 40 voitures dans chacune de nos courses, ça déplace de l’air! Il faut prendre ça en considération, être très alerte dans l’environnement autour. Mais c’est un bon défi et jusqu’à maintenant, j’adore ça. »

Dominic Fugère avance qu’il devrait y avoir entre 20 et 25 voitures pour le 50 Tours Can-Am du 12 août, dans les rues de Trois-Rivières.