À 23 ans, Joanie Gervais a décidé de penser à sa santé et annonce sa retraite du patinage de vitesse courte piste.

La retraite pour Joanie Gervais

Mariane St-Gelais n’est pas la seule patineuse régionale courte piste à ranger ses patins. À 23 ans, la Jonquiéroise Joanie Gervais a également décidé d’annoncer sa retraite, ce qu’elle a confirmé jeudi.

« La décision d’arrêter n’a pas été facile », a d’abord reconnu Joanie Gervais dans un communiqué publié par Patinage de vitesse Canada en milieu d’après-midi.

« J’ai dû penser à ma santé avant tout. J’ai subi deux commotions cérébrales, et le risque de récidive est devenu trop important. La peur m’empêchait de me concentrer pleinement sur mes objectifs. Après quelques mois de réflexion, j’ai pris la décision crève-coeur d’accrocher mes patins », d’expliquer l’étudiante en kinésiologie, qui envisage de se spécialiser avec une maîtrise.

Parmi ses faits d’armes sur la scène internationale, Joanie Gervais a participé à deux occasions aux Championnats mondiaux juniors, en 2013 et en 2014, remportant l’argent au relais en Turquie, en compagnie d’Audrey Phaneuf, de Namasthée Harris-Gauthier et de Kim Boutin.

À sa première saison sur l’équipe nationale de développement en 2014-2015, la Jonquiéroise a pris part à ses quatre premières Coupes du monde. Elle a enregistré son meilleur résultat en carrière devant les siens à Montréal avec une sixième place au 1500 mètres. Au relais, elle a également remporté deux médailles de bronze. En 2015, lors des Universiades en Espagne, Joanie Gervais a décroché une autre médaille de bronze au relais, en plus de finir 4e au 500 mètres.

Sur la scène nationale, elle se souviendra longtemps des Championnats canadiens juniors de 2012. « J’avais eu un été et un début de saison difficiles. Lorsque j’ai gagné le 1000 m aux Championnats canadiens juniors de 2012, ça m’assurait d’être parmi les trois premières et de me qualifier pour les Mondiaux juniors, ce qui était l’aboutissement de tous mes efforts, un sentiment incroyable », de relater Joanie Gervais.

« Je dois aussi mentionner la médaille d’argent aux Championnats du monde juniors de l’ISU en Turquie en 2014 avec Namasthée, Kim et Audrey. Et aussi, la Coupe du monde de l’ISU à Montréal à l’automne 2014. Ce sont des moments inoubliables ! », de confier la patineuse jonquiéroise, profitant de l’occasion pour souligner la contribution de quelques personnes qui l’ont aidée à cheminer au cours de sa carrière.

« Je désire évidemment remercier ma famille, tout comme mon commanditaire Pizzeria Davis et mes entraîneurs, Éric Jacques, David Simard, Jonathan Guilmette et Jeffrey Scholten, a-t-elle noté. Sans eux, je n’aurais pas pu me rendre aussi loin. »