Malgré les malchances, les membres de la délégation régionale de vélo de montagne, leurs entraîneurs et leurs accompagnateurs ont gardé le sourire à l’issue des Championnats canadiens de vélo de montagne (cross-country), tenus à Canmore (Alberta), en fin de semaine.

La relève tire son épingle du jeu

Malgré des ennuis mécaniques de tout genre, les membres de la délégation régionale au Championnat canadien de vélo de montagne (cross-country), à Canmore, en Alberta, ont bien fait dans l’ensemble.

Outre les fleurons évoluant à l’international, la relève régionale, menée par les entraîneurs Jude Dufour et Alexandre Villeneuve-Gagné, a su tirer son épingle du jeu.

Ainsi, chez les juniors, Laurence Lévesque a conclu avec une 6e position, suivie de sa coéquipière Sabrina Lindsay, en 7e position. « Laurence a eu un gros début de saison avec de bonnes performances sur le circuit de la Coupe Canada. On s’attendait à ce qu’elle rivalise et s’approche du top-4, mais ça n’a pas été sa meilleure course. Elle s’est battue et a fini en force, mais c’est un peu décevant pour elle », a résumé son entraîneur, Alexandre Villeneuve-Gagné, en rappelant qu’elle n’en est qu’à sa première année dans la catégorie.

Quant à Sabrina Lindsay, elle a obtenu une performance au-delà des attentes. « Elle était en constante progression depuis les dernières courses. Elle a fait une bonne job en gardant l’écart proche avec Laurence. C’était sa première présence au Championnat canadien sur un parcours costaud, mais aussi une première compétition à l’extérieur du Québec. C’est donc beaucoup de jetons d’expérience pour elle. »

Quant à William Maltais-Pilote, il a conclu au 16e rang chez les juniors. « On visait un top-15, et je pense qu’il est satisfait. Il a participé au Championnat canadien sur route et a fini 17e. Au Championnat canadien de vélo de montagne, il est 16e. Il n’y a pas beaucoup de cyclistes au Canada qui ont réussi à faire ces résultats dans les deux disciplines, alors chapeau à William ! », a résumé Jude Dufour.

Chez les U23
Outre Anne-Julie Tremblay, on retrouvait chez les U23 Noémie Tremblay. Cette dernière a connu une belle course, pour conclure en 10e place. « Elle a fait la course de sa vie. Ça fait presque deux ans que ça stagne et que c’est dur chez les juniors. À sa première année U23, on s’attendait à ce que soit difficile, mais elle a livré sa meilleure course de l’année. Elle a fait un top-10, et je pense qu’on vient de la crinquer pour les autres années U23. Elle voit que le travail et la persévérance portent ses fruits », a fait valoir l’entraîneur Villeneuve-Gagné.

Le Félicinois Victor Verreault (Vélo2Max) a pour sa part effectué un retour satisfaisant au Championnat canadien, lui qui a combattu un cancer l’an dernier. Cette année, il s’appliquait donc à revenir au niveau d’avant la maladie. « Il a eu un bon début de saison. Il a battu des gars de référence comme Philippe Saint-Laurent et Philippe Truchon, qu’il battait régulièrement (avant son cancer). Samedi, ça n’a pas été sa meilleure course en termes d’énergie, mais il a tout de même fini à 20 secondes de Saint-Laurent et a battu Truchon. Après un bon début, il a connu une baisse de régime, avant de finir le gaz au fond. Il est allé chercher deux positions dans le dernier tour », relate Alexandre Villeneuve-Gagné, satisfait de son protégé.

Le frère de Victor, William Verreault, courait en classe expert 19-29 ans, une catégorie non incluse dans le championnat national. « William dominait par deux minutes d’avance sur ses adversaires, lorsqu’il a eu une crevaison cinq mètres après l’aire de ravitaillement. Il a donc été obligé de courir la moitié du parcours et s’est retrouvé troisième. Il a remonté sa roue avec presque cinq minutes de retard sur la 2e position, mais il n’a pas eu assez de temps pour prendre la 2e place », a conclu l’entraîneur.