Depuis l'an dernier, les membres du Club-école Tir à l'arc Saguenay ont accès à un site d'entraînement extérieur dans le secteur de Canton-Tremblay, grâce à la générosité de Hugues Tremblay.

La relève du tir à l'arc se développe

Pendant que les archers et les adeptes de l'arbalète s'apprêtent à exercer leur art à la chasse en fin de semaine, cinq jeunes du Club-école Tir à l'arc Saguenay prendront part au Championnat provincial de tir à l'arc présenté à Sherbrooke. Jenny Boutin (cadet), Anna Sentenac (benjamin), les frères Morin, Anthony (cadet) et Jérémy (benjamin), ainsi que Jean-Félix Morin (benjamin) seront en action.
Entraîneur-chef du club, Marc D. Gagnon a des attentes modérées pour cette compétition, puisque ses protégés sont dans une année de transition. « Ils en sont tous à leur première année dans leur catégorie et Jean-Félix vient de commencer le sport-études avec nous. L'objectif est de participer et de prendre de l'expérience, car on commence à arriver dans des catégories plus difficiles, avec une cible située à une distance de 60 mètres », explique-t-il.
Ses jeunes ont aussi fait belle figure au Championnat canadien tenu du 8 au 13 août à Brossard. Évoluant dans le volet « parcours campagne », groupe 13-15 ans, ils ont ramené deux médailles d'or, une d'argent et une de bronze.
Parmi les athlètes qui se sont distingués au cours de la belle saison, on souligne la prestation de Jenny Boutin, 14 ans, qui, même si elle est de calibre benjamin, a choisi de compétitionner en catégorie cadet. Un beau défi puisqu'elle doit tirer sur une cible installée à 60 mètres au lieu de 40. Elle occupe actuellement le 4e rang au Québec et le 8e rang au Canada. La jeune Saguenéenne a aussi participé à deux camps de Tir à l'arc Canada, l'un en Floride en juin et l'autre à Ottawa à la mi-août où « elle a grandement impressionné l'entraîneur national. Elle risque d'être invitée à nouveau à d'autres camps de Tir à l'arc Canada », mentionne Marc D. Gagnon.
Développement
L'entraîneur-chef du club a aussi souligné deux bonnes nouvelles pour le club. Dans un premier temps, le programme sport-études en tir à l'arc offert à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay à partir de la 5e année compte maintenant huit étudiants. « La première année, nous avons accueilli sept jeunes, puis on est tombé à quatre, puis à six l'an dernier. Cette année, nous en avons huit de secondaire 1 à 4 », mentionne M. Gagnon.
D'autre part, le club utilise pour une deuxième année consécutive un site permanent pour les entraînements à l'extérieur. Hugues Tremblay, dont le fils Samuel fréquente le club, a alloué une partie de son terrain à ce projet. Une entente de cinq ans a été conclue et le propriétaire s'est même donné comme mission de ligner le terrain avec les 2500 briques qu'il a fabriquées lui-même cet été. « Avec l'aide de commanditaires, on a construit des abris qui nous permettent de laisser de l'équipement et des tentes, ajoute le grand manitou du club. Le site porte d'ailleurs le nom de Samuel, qui a déjà mérité le prix persévérance. Il a fait énormément de progrès », de conclure l'entraîneur-chef.
Une année chargée pour Marc D. Gagnon
Entraîneur-chef du Club-école Tir à l'arc Saguenay, Marc D. Gagnon n'a pas chômé ces derniers mois. Le Saguenéen, qui oeuvre à la fédération canadienne à titre de coordonnateur de la jeunesse, a contribué à l'instauration du programme de développement ''T.O.P.''
Ce programme de développement, qui a été conçu en janvier 2016, permet de recruter et de mieux encadrer la relève du tir à l'arc à travers le pays. «On est maintenant capable de faire du recrutement partout au pays et d'organiser des camps d'un océan à l'autre. La fédération a engagé Dick Tone, un ancien entraîneur de champion olympique, et on travaille à l'élaboration d'un plan qui va amener les jeunes à la compétition et à mieux les développer que par le passé. On a tenu un camp de sélection au printemps 2016 et depuis, on a organisé quatre camps, à raison d'une vingtaine de jeunes âgés de 13 à 23 ans chaque fois», explique M. Gagnon. Ce dernier a d'ailleurs mérité le titre de «bénévole de l'année en 2016» au Canada, principalement pour sa contribution au programme ''T.O.P.''.
D'autre part, du 2 au 8 octobre, il se rendra en Argentine à l'occasion des Championnats du monde de la jeunesse à titre d'entraîneur de l'équipe canadienne et de coordonnateur du développement jeunesse de Tir à l'arc Canada. La délégation compte 18 athlètes en arc recourbé et à poulie. Dans le volet arc à poulie, Marc D. Gagnon estime que l'équipe canadienne sera très compétitive. «Dix des 12 jeunes âgés de 15 à 20 ans ont réussi un pointage égal à celui du top-10 réalisé aux derniers Championnats du monde jeunesse. Parmi eux, il y a Alexandra Paquette de l'Outaouais, qui est la codétentrice du record du monde en catégorie cadette», souligne-t-il. Pour le Saguenéen, il s'agira d'une 2e expérience à ces mondiaux.
Enfin, Marc D. Gagnon fait partie d'un regroupement de cinq entraîneurs québécois qui ont démarré une entreprise spécialisée dans le développement du tir à l'arc de haute performance. Ils ont uni leurs compétences pour proposer des camps et des séminaires aux archers, entraîneurs et parents qui veulent progresser davantage. «Nous avons 18 jeunes intéressés à travailler avec nous. Ils s'entraînaient déjà avec l'un d'entre nous, mais maintenant, nous avons harmonisé notre pratique et notre langage et nous serons tous présents ensemble pour travailler avec eux, dit-il. Par exemple, en fin de semaine, nous serons tous à Sherbrooke pour nous occuper d'eux.»