Quatre judokas de la région ont obtenu leur billet pour les Jeux du Canada en février 2019. Il s’agit d’Arno Blacquière et d’Anne-Clara Guérin (ci-haut) du club Judokas Jonquière, ainsi que de Mathilde Simard-Lejeune du club Seïko d’Alma et de Simon Paquet des Albatros de Dolbeau-Mistassini.

La région bien représentée en judo

Avec quatre représentants sur une possibilité de 15, le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera encore fort bien représenté au sein de la délégation québécoise de judo qui prendra part aux Jeux du Canada, du 15 février au 3 mars prochain, à Red Deer en Alberta.

En effet, Arno Blacquière (-60 kilos) et Anne-Clara Guérin (-57 kilos) du club Judokas Jonquière, ainsi que Mathilde Simard-Lejeune (-48 kilos) du club Seïko d’Alma et Simon Paquet (-55 kilos) du club Albatros de Dolbeau-Mistassini ont obtenu leur billet à l’issue des sélections.

Tous les participants prendront part à un tournoi (soit à Toulouse pour les cadets et U18 ; ou à Aix-en-Provence pour les U21, selon le cas) et à des camps d’entraînement sous la supervision d’Équipe Québec.

Pour le directeur technique du club Judokas Jonquière, Roger Tremblay, cette excellente représentation de la région n’est pas une surprise puisque les athlètes ayant eu leur billet font partie des meilleurs de leur catégorie au pays.

Le Baieriverain Arno Blacquière, qui en est à sa première année U21, a dominé la catégorie U18 au national. Quant à Anne-Clara, elle pointe au troisième rang canadien.

Pour la Saguenéenne de 17 ans, ce sera une première participation aux Jeux du Canada. « Je trouve que c’est vraiment une belle expérience que je vais vivre et je suis vraiment contente. C’était l’un de mes buts cette année. J’ai travaillé fort pour y arriver et je pense que ce sera l’fun », a indiqué celle qui était en route pour l’Ontario Open. « Je vise un podium, mais j’y vais aussi pour l’expérience. » Ce sera un bon test pour celle qui devrait affronter les mêmes adversaires à Red Deer.

Étonnante Mathilde

La surprise de la sélection provient du club Seïko d’Alma. Mathilde Simard-Lejeune, 14 ans seulement, sera l’une des plus jeunes du groupe d’âge (15-18 ans). « En principe, elle n’avait pas l’âge pour faire partie des sélections parce que les catégories sont la dernière année U16 jusqu’à la première année U21. Sa qualification est un heureux hasard parce que lors de la Coupe Daniel-Hardy, j’ai voulu lui faire prendre un peu plus d’expérience de combat et je l’a fait participer en U18. Et agréable surprise, elle a dominé toutes ses adversaires », relate Daniel-Guillaume Simard, directeur technique du club Seïko d’Alma.

« C’est donc une surprise. On ne sait jamais quels adversaires seront aux tournois et comme c’était la première compétition de l’année, je crois que certaines l’ont prise à la légère et ç’a joué en sa faveur. »

Ce n’est pas la première fois que l’Almatoise sera surclassée. Aux Jeux du Québec à Alma de 2017, elle était de calibre U14 et elle avait participé en U16. L’an passé, à sa première année chez les U16, elle avait terminé 2e aux Championnats canadiens. « Elle a bien fini sa saison et elle commence bien son année », ajoute Daniel-Guillaume Simard, dont la protégée participera au camp d’entraînement et à la compétition à Toulouse (cadet et U18). « Ce sera sa première expérience en sol européen et je ne crois pas que ce sera sa dernière ! »

Simon Paquet

Simon Paquet, du club Albatros de Dolbeau-Mistassini, fait aussi partie des plus jeunes du tournoi, lui qui aura 16 ans à la mi-décembre. Pour l’instant, il est au repos afin de guérir une blessure subie avant l’Omnium du Québec. « Même blessé, il a fini 5e, souligne son père, Joël Paquet, aussi directeur technique et entraîneur du club. C’est la première fois, en 108 compétitions, qu’il ne se classait pas. Ç’a été très difficile mentalement et physiquement », souligne l’entraîneur qui compte tester le retour à la bonne forme les 1er et 2 décembre au Tournoi Espoir de Deux-Montagnes. Le jeune homme s’envolera ensuite pour l’Europe afin de prendre part à la compétition et au camp d’entraînement de Toulouse. « On va essayer de le faire combattre chez les juniors au tournoi d’Aix-en-Provence », mentionne le paternel. Pour le Dolmissois, il s’agira d’une deuxième expérience à l’international. L’an dernier, au Brésil, il avait terminé deuxième dans le cadre d’un programme d’entraînement/tournoi similaire.

+

DEUX DOUBLÉS SUR NEUF MÉDAILLES

Les judokas de la région ont une fois de plus brillé, en fin de semaine, à l’Omnium de l’Ontario, où sept athlètes ont accumulé neuf médailles. Mathilde Simard-Lejeune et Arno Blacquière se sont payé un doublé dans deux groupes d’âge.

En action chez les moins de 16 ans, Simard-Lejeune a récolté une médaille de bronze, en plus d’enregistrer le même résultat chez les moins de 18 ans. À sa première année chez les moins de 21 ans, Arno Blacquière a terminé en deuxième position dans son groupe d’âge, avant de mettre la main sur une médaille de bronze chez les seniors.

Chez les moins de 16 ans, Marc-Alexandre Guérin et Vincent Nepton ont tous les deux raflé l’or dans leur catégorie de poids. Alexandre Desbiens est aussi reparti avec une médaille au cou, en récoltant le bronze.

Chez les moins de 16 ans, Renaud Lapointe a récolté une médaille d’argent, puis Olivier Gagnon est monté sur la troisième marche du podium.