La patineuse de vitesse Kasandra Bradette de retour en compétition

Bonne nouvelle pour la Félicinoise Kasandra Bradette qui sera de retour en compétition pour les deux dernières étapes de la Coupe du monde sur courte piste de la saison, lesquelles se dérouleront du 1er au 3 février à Dresden, en Allemagne, et du 8 au 10 février à Torino, en Italie. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera encore une fois bien représenté puisqu’outre Bradette, la Baieriveraine Claudia Gagnon et le Ferboillien Samuel Girard seront eux aussi en action lors des deux dernières étapes.

L’équipe féminine est complétée par l’Olympienne Kim Boutin (Sherbrooke), Courtney Sarault (Moncton), Alyson Charles (Montréal) et Camille de Serres-Rainville (Montréal). La délégation masculine est composée de Charles Hamelin (Sainte-Julie), Charle Cournoyer (Boucherville), Pascal Dion (Montréal), Cédrik Blais (Châteauguay) et Steven Dubois (Lachenaie).

Au cours de ce séjour en Europe, la délégation canadienne cherchera à ajouter aux 12 médailles déjà obtenues (trois d’or, trois d’argent et six de bronze et 10 top-5) sur le circuit de la Coupe du monde jusqu’ici en 2018-19.

Nervosité

Victime d’une commotion lors de la première journée des premières sélections en septembre dernier, l’Olympienne en sera à sa première compétition internationale de la saison, elle qui effectue un retour après avoir été tenue à l’écart du circuit de la Coupe du monde jusqu’à maintenant.

En entrevue téléphonique, l’athlète de 29 ans avoue qu’elle nourrissait des sentiments partagés à l’idée de se mesurer à nouveau à l’élite mondiale. « Je me sens excitée, mais j’ai aussi une petite part de stress, car le sport change tellement vite : les règlements changent, le style de patin, etc. Quand tu es un peu à l’écart du circuit international, il y a une petite mise à niveau à faire. Il y a quand même de bons résultats qui se sont faits durant la première partie de la saison et ça me stresse un petit peu. Je veux bien faire et je veux prouver (à Patinage de vitesse Canada) qu’ils ont fait un bon choix en me reprenant », explique celle qui reste exigeante envers elle-même.

La jeune femme a repris l’entraînement de façon modérée et très progressive depuis la fin octobre. Spécialiste du 500 m, la sprinteuse se concentrera sur cette distance et sur le relais du 3000m féminin.

Bradette a donc des papillons dans l’estomac à moins de deux semaines de son retour officiel. « Avec les Jeux de PyeongChang, je n’ai pas fait de distances individuelles (en compétition). J’ai surtout fait le volet en équipe (relais) la dernière année et on dirait que je ne sais plus comment courser. Mais ce sont des choses qui reviennent », assure celle dont l’instinct de compétition ressurgira certainement très rapidement.

Membre de l’équipe olympique qui a pris part aux Jeux de PyeongChang l’an dernier, elle a remporté 15 médailles de la Coupe du monde depuis qu’elle a rejoint les rangs de l’équipe nationale senior en 2011.

L’autre Bleuette en action, Claudia Gagnon, a elle aussi hâte de renouer avec le circuit international. Au début décembre, la Baieriveraine avait vu sa participation à la Coupe du monde écourtée en raison d’une violente allergie à la pénicilline. Heureusement, elle a depuis retrouvé toute son énergie. « Ça va super bien. J’ai hâte de courser et de patiner contre les autres filles. Je me sens bien depuis quelques semaines et j’ai hâte de voir comment ça va aller », a indiqué celle qui s’attend à être probablement en action sur les distances du 1000 m et du 1500m pour le volet individuel.

Masculin

Chez les hommes, Girard et Dubois chercheront à bâtir sur les succès qu’ils ont obtenus en début de saison, alors qu’ils ont tous deux atteint le podium. Girard a obtenu l’or au 500 m à Almaty, tandis que Dubois a ramené le bronze du 1500m de Salt Lake City. Il a aussi établi un nouveau record canadien au 500m (39,845) lors de la première épreuve de la saison à Calgary. Hamelin semble retrouver la forme après avoir connu une décevante première étape cette saison, à Calgary. Il a rebondi avec une cinquième place au 500m à Salt Lake City et il a par ailleurs décroché deux résultats parmi les 10 premiers au 1500m.

Dion a été un des patineurs canadiens qui a affiché le plus de constance cette saison, lui qui a quatre top-10 à son actif, y compris deux cinquièmes places et une sixième place au 1500 m, en plus d’une sixième place au 1000m.

De son côté, Cournoyer a raté le podium de peu en terminant quatrième du 500 m à Salt Lake City en plus de finir huitième au 1000m, tandis que Blais, un habitué du relais mixte jusqu’ici cette saison, a pris la 10e place au 1000m et terminé deux fois en 11e place au 500m.

+

PLUS DE 110 PATINEURS RIVALISERONT CE WEEK-END

Les Comètes de Chicoutimi seront les hôtes, samedi et dimanche, de la 3e étape du circuit provincial, secteur Est, sur la glace olympique du Centre Georges-Vézina. À cette occasion, 117 patineurs, dont 19 du Saguenay–Lac-Saint-Jean, seront au rendez-vous.

Samedi, les épreuves du 1500 m et du 500m seront à l’honneur. Les qualifications du 1500m s’amorceront sur le coup de 9 h 40 et les finales sont prévues à compter de 11 h 55. Les qualifications du 500m débuteront à 13 h 18 et les premières finales sont programmées pour 16 h 08.

Dimanche, place au 1000 m avec les qualifications qui s’amorcent à 9 h 30 tandis que les premières finales sont prévues pour 11 h 06. La journée se terminera avec la présentation des relais féminin (13 h 07) et masculin (13 h 38). Les athlètes de la région sont les suivants : Tristan Gagné, Anaée Lapointe, Léa Morel et Léa Tremblay du club d’Alma ; Alex Dumont, Zack Dumont, Mary-Jane Gilbert, Jessy Guérin, Félix Laberge, Jérémy Saint-Denis, Jakob Truchon et Gabriel Zeko du club Chicoutimi ; David Bouchard du club de Dolbeau ; Guillaume Brassard, Marie-Pier Gauthier et Emmanuelle Lacasse du club de Jonquière, et enfin, du club de Saint-Félicien, Louis Moisan, Alexandre Simard et Jean-Christophe Tremblay.