Francoise Abanda est de retour au Challenger Banque Nationale de Saguenay, après s’être remise d’une blessure à l’épaule.

La patience est de mise pour Françoise Abanda

Pour la plupart des joueuses de tennis, le mois d’octobre coïncide avec la fin de l’éreintante saison. Alors que les vacances pointent à l’horizon pour plusieurs, l’état d’esprit est tout autre pour Françoise Abanda, qui a enfin retrouvé la santé après avoir raté plusieurs mois en raison d’une blessure à l’épaule.

Absente l’an dernier, la Québécoise est de retour au Challenger Banque Nationale de Saguenay dans le but de retrouver un niveau de jeu qui a fait d’elle une joueuse redoutable. Glissée au 388e rang mondial (en date du 21 octobre), derrière une certaine Coco Vandeweghe, finaliste à Saguenay en 2013, Abanda espère pouvoir compter sur une épaule solide afin de retrouver son jeu.

« J’ai été absente des terrains de février à juillet », a indiqué la jeune femme de 22 ans, rencontré mardi après-midi après son entraînement en compagnie d’une autre tête d’affiche québécoise, Leylah Annie Fernandez.

« J’ai repris en août, mais c’est encore fragile, a poursuivi Françoise Abanda. J’ai quasiment raté toute la saison, ce qui est énorme. C’est aussi ce qui explique ma chute au classement. Je suis donc de retour à Saguenay, puis Toronto la semaine prochaine, pour jouer des matchs et me refaire un classement. »

Les vacances ne font pas partie des plans à court terme d’Abanda, qui a l’intention de mettre les bouchées doubles pour frapper un maximum de balles. Si l’épaule tient le coup, bien sûr.

« J’ai tellement raté cette saison que je vais essayer de jouer autant que je peux d’ici la fin de l’année, a-t-elle confirmé. Ça peut être bien, étant donné que les autres joueuses sont davantage en fin de saison. Il reste que beaucoup de choses peuvent se passer et ça va dépendre de quelques facteurs, mais je suis contente d’avoir l’opportunité de jouer. »

Blessure chronique

Ce n’est pas la première fois que Françoise Abanda est ralentie par une blessure à l’épaule. Lorsqu’elle était chez les juniors, elle avait été tenue à l’écart du jeu pour la même raison. Elle sait donc à quoi s’en tenir, même si sa patience est mise à rude épreuve.

« C’est un peu chronique et c’est dommage, parce que ça a quand même affecté beaucoup cette année, a-t-elle concédé. J’espère pouvoir participer à quelques tournois d’ici la fin de la saison. Ça demeure difficile de retrouver un niveau de jeu après plusieurs mois d’absence. Mon épaule n’est pas à 100 pour cent, mais je suis apte à jouer. Ce n’est pas une douleur, mais ça résonne un peu et ce n’est pas totalement guéri. »

Heureuse d’être de retour à Saguenay, où les joueuses sont traitées aux petits oignons, la grande droitière a l’intention de tout faire en son pouvoir pour prolonger son séjour au Club de tennis intérieur Saguenay d’Arvida.

« C’est l’fun de jouer à la maison, d’avoir la foule de son côté et de se retrouver dans une bonne ambiance, a constaté Françoise Abanda. Le public est un peu plus avec toi et j’ai quand même eu de bonnes expériences lors de mes tournois au Québec. Je n’ai pas d’objectifs, mais évidemment, c’est sûr que je suis venue ici pour tenter d’aller jusqu’au bout. Atteindre la finale serait parfait, mais je sais qu’il y a de très bonnes joueuses et c’est un tournoi relevé. Tous les matchs vont être une bonne épreuve. »

Face à une autre Québécoise

L’entrée en scène de Françoise Abanda aura lieu mercredi soir, à 18 h 30 sur le court central. Elle aura rendez-vous avec une autre Québécoise, soit la jeune Sarah-Maude Fortin. À seulement 17 ans, Fortin a causé une certaine surprise, mardi, en éliminant la Montréalaise et huitième favorite Catherine Leduc au dernier tour des qualifications.

+

JADA SANS REGRET 

Première Canadienne en action dans le tableau principal, Jada Bui a donné un bel avant-goût du tennis qui sera offert aux spectateurs. Au terme d’une longue bataille, la Torontoise a perdu 6-7 (6), 6-2 et 1-6 devant l’Américaine Robin Anderson, troisième tête de série.

L’athlète de 17 ans n’avait toutefois pas à rougir de sa performance, elle qui a produit plusieurs bons coups pour pousser la joueuse du top-200 mondial à la limite. Bui, 988e selon le plus récent classement de la WTA, était d’ailleurs très lucide en entrevue d’après-match.

« Je pense que j’ai joué un bon match. Je suis arrivée sur le terrain en me disant que je n’avais rien à perdre. Je ne voulais pas me mettre de pression et seulement jouer mon meilleur tennis. Après avoir perdu la première manche, l’intensité a augmenté et mon exécution était meilleure. Je voulais jouer mon jeu, la forcer à se battre pour remporter chaque point. Ça a fonctionné », a résumé Jada Bui.

La longiligne droitière a connu ses meilleurs moments au deuxième set, brisant le service d’Anderson à deux reprises. Lors de la première manche, Bui a fait face à neuf balles de bris, sauvant sept d’entre elles.

La favorite a rebondi à la manche ultime en brisant le service de Bui d’entrée, en route vers une victoire chaudement acquise.

« Elle a joué un bon match et je suis contente de la façon dont je me suis battu, a réagi la Canadienne. Au troisième set, quelques jeux étaient serrés, mais je pense qu’elle a dominé. J’aurais pu en faire plus. J’ai tenté de me battre et conserver une bonne attitude. Elle a été solide et elle a bien exécuté. Je peux prendre beaucoup de points positifs de ce match. »

Jada Bui sera de retour sur le court mercredi, mais cette fois en double, en compagnie de sa compatriote Ariana Arseneault.

Jada Bui a démontré de belles choses malgré la défaite.

Deux favorites passent

Première tête de série, l’Américaine Francesca Di Lorenzo est revenue de l’arrière pour passer au deuxième tour. Confrontée à Emina Bektas, elle a triomphé 4-6, 6-0 et 7-6.

La Française Jessika Ponchet a été plus expéditive. Quatrième favorite, elle a écarté la Tchèque Michaela Bayerlova.

Une première tête de série est toutefois tombée, lorsque Kimberly Zimmermann a aisément battu Peangtarn Pliepuech, septième joueuse mieux classée dans le tableau principal, au compte de 6-1, 6-0.

+

LE CHALLENGER EN BREF

• Le tableau principal compte sur quatre Canadiennes de plus. Lors des derniers matchs du tableau des qualifications, mardi, Ariana Arseneault, Marina Stakusic, Ayan Broomfield et Sarah-Maude Fortin ont toutes gagné pour accéder au grand tableau. Favorite chez les joueurs issus des qualifications, la Russe Anna Morgina a trimé dur, mais a gagné son match en trois manches devant Steffi Carruthers.

• C’était le traditionnel souper tourtière au Club de tennis d’Arvida, mardi. Les joueuses, entraîneurs, accompagnateurs et bénévoles ont eu droit à une généreuse portion du fameux met, en plus d’une pointe de tarte aux bleuets pour dessert. Un classique indémodable.

• Dans la section des potins, nous en avons tout un ! La huitième tête de série en simple, la Suédoise Mirjam Bjorklund, est la petite amie du tennisman canadien Denis Shapovalov. « Shapo » a remporté son premier titre sur le circuit de l’ATP dimanche dernier, au tournoi de Stockholm… en Suède ! Faut croire qu’il se sentait quelque peu à la maison.

• Les estrades étaient bien garnies, mardi après-midi, notamment en raison de la présence d’élèves des écoles primaires La Carrière et Notre-Dame-du-Sourire, en plus d’une délégation de 52 étudiants de l’École polyvalente Ardiva. Ils ont assuré une belle ambiance tout au long de la journée.

• L’organisation a préparé une programmation de qualité, mercredi, avec trois duels 100 pour cent canadiens pour terminer la journée. En plus du match de Françoise Abanda à 18 h 30, Leylah Annie Fernandez a rendez-vous avec Ariana Arseneault vers 16 h 30. Mélodie Collard et Ayan Broofield vont conclure le programme avec un affrontement programmé vers 20 h, tout juste après celui entre Abanda et Sarah-Maude Fortin

Robin Anderson

+

HORAIRE DE MERCREDI

Court central

À partir de 9h

Samantha Murray vs Viktoria Morvayova 

Pas avant 10h

Raphaelle Lacasse (CAN) vs Bibiane Schoofs (2)

Pas avant midi

Kennedy Shaffer vs Maria Tanasescu (CAN)

Tara Moore vs Maria Stakusic (CAN)

Pas avant 16h30

Leylah Annie Fernandez (5) (CAN) vs Ariana Arseneault (CAN)

Pas avant 18h30

Françoise Abanda (CAN) vs Sarah-Maude Fortin (CAN)

Melodie Collard (CAN) vs Ayan Broomfield (CAN)