Philippe Hurtubise, Marilyn Girard et Jean-Michel Bergeron sont les nouveaux entraîneurs de l’équipe féminine de basketball collégial des Couguars du Cégep de Chicoutimi. Ils sont accompagnés par le responsable des sports de l’établissement d’enseignement, Jean-Pierre Bolduc.

La nouvelle équipe d’entraîneurs en place

Le personnel d’entraîneurs de l’équipe féminine de basketball collégial du Cégep de Chicoutimi est connu. Jean-Michel Bergeron, Philippe Hurtubise et Marilyn Girard formeront le trio qui entrera en fonction dès la fin de la saison, en vue du début de la campagne 2018-2019.

Les deux premiers occuperont le poste d’entraîneur associé, tandis que Marilyn Girard campera le rôle d’adjointe.

L’annonce, faite par les personnes concernées en compagnie du responsable des sports du Cégep de Chicoutimi Jean-Pierre Bolduc, survient un mois après la confirmation de la concentration des forces entre les cégeps de Chicoutimi et de Jonquière. En effet, les deux collèges du Saguenay ont décidé de s’unir pour offrir le meilleur programme possible. 

Dès le début de la saison 2018-2019, le Cégep de Chicoutimi sera la seule équipe collégiale féminine et le Cégep de Jonquière sera la seule formation masculine. Les deux clubs évolueront en deuxième division du circuit collégial du RSEQ.

En terrain connu

Les trois partenaires ne sont pas des inconnus, loin de là. Jean-Michel Bergeron est l’entraîneur-chef de l’équipe féminine des Gaillards du Cégep de Jonquière depuis 2009. Il est secondé par Marilyn Girard depuis six ans. 

Philippe Hurtubise, qui a été à la barre de la formation masculine des Gaillards pendant 10 ans, a accepté le poste de directeur adjoint aux études du Cégep de Chicoutimi avant le début de l’année scolaire 2017-2018. Il est également directeur général de Saguenay Basketball.

« On est très enthousiaste et très confiant que ça va fonctionner et qu’on va offrir un programme haute performance, a affirmé Jean-Michel Bergeron. On vise de faire partie de l’élite provinciale. »

Adjointe à Jean-Michel Bergeron à Jonquière, Marilyn Girard a étudié quatre ans au Cégep de Chicoutimi. C’est en quelque sorte un retour aux sources, même si elle n’a pas fait de carrière en basketball collégial à Chicoutimi.

« Je suis bien contente de revenir à un endroit où j’ai passé quatre ans, a-t-elle partagé. Jean-Michel et Philippe sont deux personnes que je connais depuis longtemps, donc ça va être un bon travail de collaboration entre nous trois. »

Responsable des sports au Cégep de Chicoutimi, Jean-Pierre Bolduc voulait mettre la main sur le meilleur personnel pour diriger les filles des Couguars à Chicoutimi. Il a la ferme conviction d’y être parvenu.

« Régionalement parlant, on a la sommité régionale avec plus de 25 ans d’expérience dans le milieu du basketball, a annoncé M. Bolduc. Les trois travaillent ensemble depuis longtemps et je pense que c’est un plus pour le basketball à Saguenay. »

Un choc

Les joueurs de basketball des cégeps de Chicoutimi et Jonquière ont appris la nouvelle de la concentration des forces avant le congé des Fêtes. La nouvelle n’a pas été sans effet, surtout pour ceux qui vont devoir changer de collège s’ils veulent continuer à jouer du basketball à un calibre compétitif.

Coach des filles à Jonquière, Jean-Michel Bergeron était bien placé pour vivre la réaction des joueuses.

« Ç’a été un choc. Personne ne s’attendait vraiment à ça, a avoué l’entraîneur d’expérience. J’ai eu une discussion avec mes filles cette semaine et j’ai reçu beaucoup de questions, mais au final, elles comprennent que ce qui s’en venait n’était pas viable. On recrute les mêmes joueuses dans un bassin qui est de moins en moins grand. Pour le bien du basketball et la santé de notre sport, c’était la décision à prendre. »

L’objectif est maintenant d’offrir un programme qui s’apparente au calibre collégial AAA, offert ailleurs au Québec.

« Le but est de garder nos joueurs d’élite dans la région, qu’ils arrêtent de s’expatrier dans des clubs collégial AAA, a souligné Jean-Michel Bergeron. Ici, on va leur donner une plateforme qui va leur permettre de se développer. Sans prétention, je pense qu’on va être capable de présenter une offre de service qui s’apparente au collégial AAA, de par les entraînements ou encore le niveau des tournois qu’on va sélectionner. »

Le statu quo à Jonquière

Au Cégep de Jonquière, le personnel actuel va demeurer en poste la saison prochaine. L’entraîneur-chef Benjamin Millaud-Meunier devrait donc être secondé par Mathieu Pettersen, à moins d’une indisponibilité de ce dernier.

Le responsable des sports au Cégep de Jonquière, Steeve Dufour, a confirmé l’information, tout en ajoutant qu’il jonglait avec l’idée d’ajouter un autre entraîneur adjoint à l’équipe masculine.

Benjamin Millaud-Meunier est à la barre des Gaillards depuis le début de la saison, après avoir succédé à Philippe Hurtubise. Millaud-Meunier a notamment évolué dans la NCAA avec l’Université St. Francis. Il jouit donc d’une grande expérience et d’un réseau de contacts étoffé.

De plus, il n’est pas impossible que les Gaillards ajoutent un club de division 3 pour la prochaine saison. Le bassin de joueurs va dicter le chemin à prendre. Une décision finale devrait être prise en août.