À sa première saison dans la Ligue de hockey senior du Lac au Fleuve, le CHS Autocar Jeannois a été couronné champion de la saison régulière 2019-20. Le commissaire de la LHSLF, Mathieu Caron (2e à partir de la droite), a remis la bannière au président du CHS Autocar Jeannois, Robin Desbiens. Ils sont entourés des assistants Michaël Gagnon, Mike Quirion et du capitaine, Charles Bergeron.

La LHSLF met un terme à la saison

Les dirigeants de la Ligue de hockey senior du Lac au Fleuve (LHSLF) ont bien tenté de trouver une solution pour permettre la conclusion des demi-finales et de la finale de la saison 2019-20, mais ils ont dû se rendre à l’évidence lorsque les municipalités de trois des quatre clubs dans le carré d’as ont confirmé qu’elles procédaient à la fonte de leur glace.

Dans un communiqué émis lundi soir, le commissaire Mathieu Caron et les membres du bureau des gouverneurs n’ont pu qu’exprimer « leur immense regret » devant l’obligation de mettre fin définitivement aux activités de la saison 2019-2020 et par le fait même aux séries éliminatoires en cours.

« (Lundi matin), j’ai communiqué avec tous les directeurs des services de loisirs de chaque municipalité qui ont une équipe encore dans la course en série demi-finale et j’ai eu la confirmation que les municipalités de Clermont, de Saint-Bruno et de Dolbeau cessaient les opérations des arénas et qu’ils défaisaient les glaces à partir de cette semaine. J’avais déjà eu une information à cet effet, mais j’attendais vraiment aujourd’hui pour obtenir les confirmations que ça se ferait. Il y avait notamment Dolbeau qui devait en discuter en conseil municipal (lundi soir), mais j’ai finalement eu la réponse plus tôt », relate Mathieu Caron.

À la lumière de ces informations, le commissaire et son équipe n’ont eu d’autre choix que de mettre un terme à la saison. « Les mesures annoncées par le gouvernement pour les rassemblements de 250 personnes et le fait qu’on ne sait pas combien de temps ça va durer » ont aussi pesé dans la balance.

« Si ça dure plus que deux semaines, ça ne nous permet pas de finir notre saison parce qu’il restait quelques matchs à jouer dans les demi-finales et, pour les finales, ça nous prenait de quatre à cinq semaines. Ça nous plaçait à Pâques et ça devenait impensable de pouvoir faire ça avec les arénas à ce moment-là. C’est pourquoi cette décision a été prise », explique le commissaire.

Séries

Pour cette troisième saison de la ligue, les deux demi-finales impliquaient les deux nouvelles concessions, soit Wendake et Saint-Bruno. La première affrontait Dolbeau-Mistassini tandis que Saint-Bruno croisait le fer contre Charlevoix. Le club de Saint-Bruno avait en outre été couronné champion de la saison régulière, tandis que Wendake est vice-champion. Mais la lutte a été vive puisqu’il a fallu se rendre au différentiel pour déterminer le vainqueur, qui est la cinquième étape pour déterminer le meilleur.S

Pour plusieurs circuits, les séries sont l’occasion d’engranger des profits, parfois pour boucler le budget ou pour dégager un surplus. « Pour certains clubs, ce sera juste, mais on n’a pas de pertes financières. On perd toutefois le meilleur moment d’une saison de hockey. On avait deux bonnes séries en cours. C’est extrêmement décevant, mais on n’avait pas le choix. On avait même pensé à la webdiffusion, mais ça coûtait trop cher. Saint-Bruno aurait eu une ouverture pour 150 personnes, mais à ce nombre, ce n’est pas rentable pour une équipe. On s’est rendu aux plans X, Y, Z, mais on a dû mettre fin à la saison. »

La décision n’a donc pas été prise de gaieté de coeur. Cette fin abrupte de la saison n’empêche pas le commissaire d’être optimiste pour l’avenir. « On va laisser passer la crise et dès que ça va commencer à se calmer, on va préparer notre assemblée générale annuelle. Mais comme je l’ai déjà dit cette année, j’ai l’intention qu’il y ait six clubs dans notre ligue l’an prochain. »

La LHSLF a tenu à remercier les équipes, joueurs, entraîneurs, gouverneurs, bénévoles, officiels et surtout les spectateurs pour leur participation et leur support, au cours de cette dernière saison, et souhaite que tous soient au rendez-vous l’automne prochain.