Les cyclistes du Critérium du Dauphiné ont dû affronter de la grêle durant la deuxième étape.
Les cyclistes du Critérium du Dauphiné ont dû affronter de la grêle durant la deuxième étape.

La grêle se met de la partie au Critérium du Dauphiné

Sportcom
Comme si terminer une course au sommet d’un col hors catégorie de 17 kilomètres n’était pas suffisant, le Chicoutimien Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) et plusieurs cyclistes du peloton du Critérium du Dauphiné ont dû affronter une tempête de grêle à la deuxième étape, jeudi, en France.

« C’était assez l’enfer et j’ai des bleus partout ! On a fini (l’épreuve) au plus vite », a brièvement commenté Duchesne, qui croit qu’il ne sera tout de même pas trop courbaturé vendredi.

Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo Visma) a remporté l’étape, dépossédant du même coup son coéquipier belge Wout Van Aert du maillot jaune. Roglic a franchi l’arrivée 8 secondes devant le coéquipier de Duchesne, le Français Thibaut Pinot, nouveau deuxième au général.

Le Slovène Primoz Roglic a remporté la deuxième étape du Critérium du Dauphiné, s’emparant du même coup du maillot jaune de meneur.

Le Français Bruno Armirail, également de Groupama-FDJ, a été le dernier rescapé de l’échappée du jour qui comptait huit membres. Il a rendu les armes à moins de 10 kilomètres de l’arrivée.

Quant à Duchesne, il a rallié l’arrivée en 117e place avec un peu plus de 24 minutes de retard sur ce parcours de 135 kilomètres entre Vienne et le Col de Porte.

« C’est une belle étape pour nous aujourd’hui avec Thibaut qui est deuxième et un beau numéro de Bruno », de conclure celui qui est 134e au classement général provisoire.

Coéquipier d’Antoine Duchesne avec Groupama-FDJ, le Français Thibaut Pinot a été le deuxième à franchir le fil d’arrivée, terminant huit secondes derrière le gagnant.

Vendredi, le peloton s’attaquera à un parcours de 157 kilomètres reliant Corenc et Saint-Martin-de-Belleville dans le cadre de la troisième étape dont l’arrivée sera également située en altitude.