En plus de lui faire signer le Livre d’or de la municipalité, Saguenay a rendu hommage à Dean Bergeron, athlète paralympique et conférencier émérite natif de La Baie, en présence de sa conjointe, Sofia Akande, de leur fille Liya-Rose, ainsi que de ses proches. Un certificat lui a aussi été remis « pour avoir été un ambassadeur hors pair de Saguenay au cours des 30 dernières années de par sa persévérance et ses exploits sportifs internationaux. »

La glace Dean Bergeron

Athlète paralympique et conférencier émérite, Dean Bergeron a eu un avant-goût de la cérémonie qui l’attend, le mercredi 12 décembre, au Centre Jean-Claude Tremblay, alors que Saguenay dévoilera les ajouts qui ont été faits pour commémorer le fait que la glace numéro 2 portera désormais son nom.

Lors de la séance de lundi soir, tenue au Vieux-Théâtre de La Baie, le sympathique Baieriverain d’origine a été invité à signer le Livre d’or de la municipalité en présence de sa conjointe, Sofia Akande, et de leur fille Liya-Rose, quatre ans, ainsi que de quelques proches et amis, dont sa pétillante maman, Rose Duchesne, ses sœurs Linda et Andrée et leurs conjoints respectifs. En entrevue, Dean Bergeron s’est dit à la fois touché et très honoré de l’hommage qui lui est fait. Mais celui qui mène de front avec brio des carrières d’athlète, de conférencier et d’actuaire depuis les 20 dernières années souhaite surtout que son parcours puisse inspirer d’autres personnes.

« Cet honneur-là est très particulier parce que je le reçois en présence de ma famille et de mes amis et ça se passe dans ma ville, commente-t-il dans un premier temps. J’ai commencé ma carrière sportive au Saguenay, mais je suis parti à Magog lorsque j’étais midget AAA, puis à Shawinigan pour le junior majeur. Par la suite, ç’a été un peu partout dans le monde. De recevoir un honneur ici à La Baie, à côté du Centre Jean-Claude Tremblay où je venais avec ma poche de hockey de la rue Saint-François où nous restions, c’est incroyable ! »

Source d’inspiration

Dean Bergeron se souvient que lorsqu’il venait au Centre Jean-Claude Tremblay, il se disait qu’il aurait aimé voir jouer l’ancien défenseur du Canadien de Montréal (LNH) et des Nordiques de Québec (AMH). « Là, peut-être que des gens, en voyant mon nom, voudront savoir qui je suis. Car pour moi, cet honneur aura un sens s’il inspire des gens. Je ne veux pas le vivre uniquement pour moi, mais j’aimerais surtout que les gens s’intéressent (à mon) parcours et qu’ils puissent y voir une inspiration », explique celui qui s’est démarqué par sa persévérance, « le fait de ne jamais avoir lâché et d’avoir couru après mes rêves, peu importe ce qui arrive ! ».

D’ailleurs, le fait que la glace qui portera son nom soit accessible pour les personnes ayant un handicap vient bonifier la valeur de l’honneur qui lui est fait.

Après sa visite éclair de lundi, Dean Bergeron et sa famille seront de retour mercredi prochain pour la cérémonie qui viendra concrétiser l’appellation du bâtiment de la glace numéro 2 à son nom. La cérémonie se tiendra dans le cadre du match inaugural du Challenge de hockey midget AAA qui se déroulera sur les deux glaces du Centre Jean-Claude Tremblay. À cette occasion, on soulignera quelques grands moments de sa carrière et l’on procédera au dévoilement des identifications extérieures du bâtiment. Dean Bergeron procédera ensuite à la mise au jeu officielle. Une surprise l’attend également avec le dévoilement d’une œuvre à l’intérieur de l’aréna.

+

LE DERNIER À OBTENIR CET HONNEUR DE SON VIVANT?

Dean Bergeron sera sans doute la dernière personnalité de Saguenay à pouvoir assister, de son vivant, à la nomination d’un bâtiment à Saguenay en son nom. En effet, la municipalité a adopté récemment une politique de dénomination qui fera en sorte qu’une salle, un bâtiment ou des installations sportives ne soient pas baptisés en hommage à une personne vivante ou en l’honneur de quelqu’un qui est mort depuis moins d’un an. Le comité exécutif avait statué sur la question le 11 octobre dernier. 

Rappelons qu’au printemps dernier, c’est le conseiller municipal Raynald Simard qui a pris au mot la suggestion de chroniqueur de sport de KYK FM, Mark Dickey, de rendre hommage à Dean Bergeron en nommant un établissement à son nom. En un mois, M. Simard a réussi à convaincre ses collègues d’accoler le nom de Dean Bergeron à la glace #2 du Centre Jean-Claude Tremblay.