Président et fondateur de la fondation qui porte son nom, Marc Denis a annoncé la dissolution de l’organisme, mercredi, après dix-sept ans d’activités et la distribution de plus de 450 000 $ pour améliorer la qualité de vie des jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La Fondation pour Enfants Marc Denis ferme les livres

Après 17 ans d’existence, la Fondation pour Enfants Marc Denis met fin à ses activités. Les dossiers courants vont se terminer et les responsabilités financières vont être respectées, mais les activités quotidiennes ont pris fin mercredi après-midi.

Le président et fondateur de la Fondation, Marc Denis, a lui-même acheminé le communiqué annonçant la nouvelle. Il tenait à mener à terme un projet qu’il a fondé en 2001 avec sa conjointe, Marie-Josée Gagnon.

« Je voulais vraiment que les gens comprennent que je n’ai pas été seulement un prête-nom, a-t-il affirmé. C’était une journée importante pour moi, et je suis reconnaissant du respect et de la loyauté des gens qui ont tout fait pour cette fondation. Je voulais absolument que mon implication soit claire. »

Depuis sa création, la Fondation pour Enfants Marc Denis a eu pour mission d’améliorer la qualité de vie des jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Au fil des ans, plus de 450 000 $ ont été redistribués. Ce montant devrait être plus important à la fin de l’exercice financier, au 30 juin.

Président et fondateur de la fondation pour enfants qui porte son nom, Marc Denis a annoncé la dissolution de l’organisme, mercredi, après dix-sept ans d’activités et la distribution de plus de 450 000 $ pour améliorer la qualité de vie des jeunes du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Je pense que la vie durable de la fondation, telle qu’on l’envisageait, qu’on l’espérait, qu’on l’avait rêvé et qu’on l’a mené, on est arrivé à terme, a partagé Marc Denis, de retour au Saguenay pour la période estivale. Ça ne faisait pas partie de nos valeurs de mettre ça entre les mains d’un organisme, consultant, permanent ou quoi que ce soit. Notre grande fierté est de dire qu’on ne ferme pas parce qu’on est obligé. La Fondation est en excellente santé financière et on va pouvoir prendre le temps de s’assurer que l’argent restant va aller aux enfants dans les prochaines semaines et prochains mois. »

Le conseil d’administration de la Fondation est composé d’une douzaine de personnes, dont le président est René-Philippe Harvey.

« La Fondation n’abandonne personne, les fonds disponibles seront alloués selon la mission originale de la Fondation qui n’a jamais changé, a assuré ce dernier dans le communiqué émis. Le processus de dissolution sera exécuté comme toutes choses accomplies depuis 2001 par la Fondation et ses administrateurs, selon les règles de l’art. Autant au niveau légal et comptable qu’au niveau humain, tout sera mis en place pour laisser une empreinte durable. »

Lorsqu’ils ont songé à créer une fondation, Marie-Josée Gagnon et Marc Denis voulaient en quelque sorte redonner à la vie et à une région qui leur a apporté beaucoup. La Fondation a vu le jour la même année que la naissance du premier de leurs deux fils.

« On a eu des enfants en santé, on a été chanceux et choyés par la vie, a raconté Marc Denis. On en était très reconnaissants et c’était un retour de l’ascenseur. J’ai joué mon hockey junior ici et Marie-Josée est d’ici. On est bien implantés et on a des racines solides et profondes ici. Au fil des ans, c’est redevenu une œuvre 100 pour cent régionale et ce fut 17 années bien remplies d’événements, d’émotions et de grands bonheurs distribués aux quatre coins de la région. »

La Fondation étudie présentement des demandes d’aide acheminées avant l’annonce de mercredi. Elles seront toutes traitées et les administrateurs y répondront, si elles respectent les critères.