Tirée de Facebook
Tirée de Facebook

La fin du parcours des Aigles au Défi cadet

Les Aigles de la Cité Étudiante de Roberval se sont inclinés en quarts de finale du Défi cadet de hockey provincial scolaire division 2 samedi après-midi, contre l'École secondaire de La Seigneurie par la marque de 2 à 0 à Roberval.

En quarts de finale après un parcours parfait en phase préliminaire, les espoirs étaient permis pour les Aigles qui jouaient devant leurs partisans et qui occupaient le premier rang de la section Est de la division 2.

Le match a été serré jusqu’à la fin, mais un but en début de match de La Seigneurie a semblé faire mal au moral des troupes des Aigles. « On a été atteint un petit par ça. À 1-0, c’était comme une grosse montagne pour nous. On n’est pas habitué de tirer de l’arrière et on dirait qu’on a de la difficulté à se remettre de ça, on tombe en mode panique. On ne devrait pas parce qu'on a tout ce qu'il faut pour revenir. On a continué de travailler, mais on a été beaucoup moins combatif que dans les autres matchs. Pour résumer le match en une phrase, on s’est battu nous-mêmes », a expliqué l’entraîneur-chef des Aigles, Simon Gaudreault.

Les Aigles ont tenté de revenir de l’arrière, mais le gardien de La Seigneurie avait une autre idée en tête. « Il faut vraiment lui donner du crédit. Il a été très bon. On s’est battu contre lui, mais il a été incroyable. Je lui lève mon chapeau », a avoué Simon Gaudreault.

Un très bon tournoi

Malgré une défaite en quarts de finale, Simon Gaudreault était satisfait du tournoi de son équipe. « En général, ça a été un très bon tournoi. Il faut savoir que le tournoi compte aussi pour la saison régulière alors on a ajouté trois victoires à notre fiche. Dans le troisième match, on a assurément joué notre meilleur match depuis le début de l’année. Il y a beaucoup de positif à tirer de ça. »

L’entraîneur est conscient que de jouer devant leur foule a peut-être été difficile pour ses joueurs. « Ce n’est jamais facile de jouer à domicile pour les jeunes. Tu veux bien faire et avoir de bons résultats. Il y a une pression supplémentaire. Les gars ont quand même réussi à bien gérer ça. Ils ont joué quatre matchs solides. »