L'Almatoise Ann-Pascale Ouellet a appris qu'elle avait été sélectionnée pour représenter le Québec aux Jeux du Canada, qui se tiendront à Winnipeg, du 28 juillet au 13 août.

La cycliste Ann-Pascale Ouellet aux Jeux du Canada

Ann-Pascale Ouellet a eu toute une surprise, mardi, à la lecture du communiqué de la FQSC. L'Almatoise y a en effet appris qu'elle prendrait part aux Jeux du Canada qui auront lieu à Winnipeg du 28 juillet au 13 août.
Le Grand Prix cycliste de Saint-Raymond tenue en fin de semaine constituait la seule compétition de sélection pour les Jeux du Canada. L'athlète de 17 ans s'y présentait donc sans avoir vraiment l'ambition de se qualifier puisqu'elle faisait partie des plus jeunes candidates admissibles. Mais les choses se sont vraiment bien déroulées pour elle. Samedi, à l'épreuve sur route, elle a pris le 5e rang des juniors/U23 et dimanche, elle a conclu en 7e position au contre-la-montre ainsi qu'au critérium.
« En fait, je ne pensais pas qu'il serait possible que je fasse les Jeux du Canada parce que ce sont des cyclistes de 17 à 23 ans », indique la porte-couleurs de l'équipe Desjardins-Ford à l'autre bout du fil. Elle s'attendait à ce qu'il y ait plusieurs candidates sur les rangs, étant donné l'écart d'âge admissible. « Quand j'ai vu que je pouvais avoir des chances, c'était encore plus le fun. J'étais contente d'avoir réussi », ajoute celle qui ignorait qu'elle faisait partie des cinq heureuses élues lorsqu'elle a pris le chemin du retour à la maison.
« Je ne l'ai su que mardi. C'est une belle surprise, je suis contente. Et c'est sûr que ça me donne confiance. Ça fait comme un ''boost'' », confie celle qui sera la seule représentante de la région dans cette discipline. Elle fera équipe avec ses coéquipières Simone Boilard et Dafné Théroux-Izquierdo (Desjardins Ford), ainsi que Arianne Bonhomme et Catherine Ouellette de Cyclery-4iiii Team. Olivia Baril (Desjardins Ford) et Charlotte Tousignant (Espoirs Primeau Vélo) sont les substituts.
Sans pression
Consciente que le calibre sera très relevé, Ann-Pascale Ouellet ne se met pas de pression. « Pour moi, ce sera l'occasion de prendre de l'expérience parce que ce sera l'une des premières fois où je vais rouler dans un aussi gros peloton. Je n'ai rien à perdre et tout à gagner », estime-t-elle. Et comme elle fait partie des plus jeunes sur les rangs, l'Almatoise aura l'occasion de revenir en force dans trois ans, puisqu'elle sera encore éligible.
« Les attentes seront élevées pour les cyclistes âgés entre 17 et 22 ans inclusivement qui tenteront de faire honneur à la province reine en cyclisme ces cinq dernières éditions. En effet, la Belle Province trône au sommet du classement par équipe depuis 1997, une envieuse position qu'elle entend conserver », souligne la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) dans son communiqué.
Ann-Pascale Ouellet vient donc d'ajouter un important rendez-vous à son agenda estival qui compte entre autres, trois autres compétitions d'envergure où elle souhaite améliorer ses performances, soit le Tour international de Rimouski où elle avait conclu au 5e rang au cumulatif l'an dernier, le Grand prix cycliste de Charlevoix où elle avait terminé au 3e rang au total et évidemment, les Championnats canadiens qui réunissent la crème du cyclisme canadien. En fin de semaine, elle se joindra à l'équipe senior Desjardins Ford à l'occasion du Grand prix cycliste féminin de Gatineau. Pour la jeune athlète, il s'agira d'une première compétition UCI.
GP Saint-Raymond
D'autre part, d'autres cyclistes natifs de la région se sont distingués lors du Grand Prix cycliste de Saint-Raymond tenu en fin de semaine passée. Ainsi, chez les seniors 23 ans et plus, l'Almatois Elliott Doyle (Garneau-Québecor) et la Chicoutimienne Élisabeth Albert (Élite Apogée Sport) ont chacun remporté la course sur route (seniors/23 ans et plus). Parmi les autres cyclistes de la région, mentionnons la Chicoutimienne Évelyne Gagnon (Stingray Trek) au 18e rang des seniors.