Il s’agissait de la quatrième édition de la Course des Jaguars de Saint-Bruno.

La Course des Jaguars, un événement rendu incontournable

Plus de 1600 jeunes des différentes écoles primaires des secteurs sud et centre de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean ont participé à la Course des Jaguars, vendredi matin, près du terrain de soccer de Saint-Bruno. Au fil du temps, l’événement est devenu un incontournable pour les élèves de la maternelle jusqu’à la 6e année.

La 4e édition de la Course des Jaguars s’est une fois de plus déroulée dans une ambiance festive. À l’origine, la compétition amicale avait été organisée par l’école primaire St-Bruno, dans le but d’initier les jeunes à la compétition. Au fil du temps, l’événement a grandi, à un point où des écoles ont dû être refusées

« Au départ, c’était seulement pour notre école et c’était pour le plaisir, mais on a décidé d’inviter d’autres écoles et c’est devenu un grand succès », a expliqué l’enseignant en éducation physique à l’école primaire St-Bruno, Jean-François Boisvert.

Trois départs étaient organisés vendredi. Le premier impliquait les élèves de maternelle et de première année, le second comprenait ceux de troisième et quatrième années, et finalement, les cinquième et sixième années clôturaient l’événement. Pour le volet compétitif, des puces ont été installées à la cheville de chaque coureur pour établir un classement. Un volet participation était aussi organisé pour ceux qui étaient moins à l’aise de courir dans un esprit de compétition.

Les élèves de maternelle à la quatrième année couraient 1,2 kilomètre, tandis que les plus vieux parcouraient 2,4 km.

Chaque année, la Course des Jaguars se déroule en mai, dans le cadre du mois de l’activité physique et des cubes d’énergie. Pierre Lavoie, cofondateur du Grand défi, ne pouvait être présent, mais il a préparé une vidéo qui a été présentée aux jeunes.

Même si les résultats étaient secondaires, soulignons tout de même l’excellente performance de Clément Boulanger. L’élève de 6e année a remporté la course dans sa catégorie pour une quatrième année de suite. Il participera prochainement au championnat provincial d’athlétisme contre des jeunes du secondaire.

« C’est toute une machine et au courant de ma carrière, je n’ai jamais vu ça. Vous n’avez pas fini d’en entendre parler », a prédit Jean-François Boisvert.