Les Mustangs de Western ont défait le Rouge et Or de l'Université Laval 39-17 en finale de la coupe Vanier, à Hamilton.

La coupe Vanier pour Bouchard et les Mustangs

Le Saguenéen Grégoire Bouchard a soulevé le trophée de la coupe Vanier pour la première fois de sa carrière, samedi. Il a aidé les Mustangs de l’Université Western à remporter un premier titre canadien depuis 1994 avec une victoire sans équivoque de 39-17 sur le Rouge et Or de l’Université Laval et son compatriote Vincent Alarie-Tardif.

Le gaillard de 6’2 et 310 livres membre de la ligne d’attaque a eu son mot à dire dans cette éclatante victoire. Les porteurs de ballon des Mustangs ont amassé l’impressionnant total de 302 verges. La formation ontatienne a doublé celle du Rouge et Or au niveau des statistiques totales, amassant 578 verges contre 277 pour les finalistes. Avec 276 verges par la passe, 89 par la course, deux touchés au sol et un autre par la passe, le quart-arrière Chris Merchant a été nommé joueur par excellence.

Le rouleau compresseur des Mustangs a continué de rouler à plein régime samedi, pour compléter une saison parfaite et ainsi mettre la main sur un 7e championnat. En saison régulière, après avoir marqué 386 points en huit rencontres et permis seulement 105 points dans la Conférence Ontario, les nouveaux champions ont fait encore plus de dégâts en séries avec des victoires de 66-12 sur Guelph, 75-32 sur Wilfrid-Laurier et de 81-3 sur Acadia pour obtenir leur place au match ultime, disputé à Hamilton.  

Les Mustangs ont remporté la coupe Vanier pour la première fois depuis 1994.
Vincent Alarie-Tardif a transporté le drapeau de l'Université Laval lors de l'entrée des joueurs du Rouge et Or sur le terrain.
Le Rouge et Or a échoué dans sa tentative de remporter la 10e coupe Vanier de son histoire et une deuxième consécutive.

Le Rouge et Or, qui visait un dixième titre, n’a jamais été dans le coup. Auteurs d’une performance colossale, les puissants Mustangs de Western Ontario ont triomphé sans appel. Dès leur première possession, ils ont montré leurs couleurs en traversant le terrain sur 84 verges, séquence couronnée par la course de 13 verges du quart Chris Merchant jusque dans la zone des buts. Ils n’ont jamais tiré de l’arrière ensuite. Western a inscrit des points dès sa première possession à chacun de ses matchs cette saison. 

Profitant déjà d’une avance substantielle, les Mustangs ont porté le coup de grâce au Rouge et Or avec deux autres touchés au quatrième quart, d’abord une passe de 32 verges de Merchant à Cole Majoros, puis une course de 10 verges du quart-arrière qui portait le pointage à 39-10.
L’ancien des Mustangs de l’Odyssée Dominique-Racine et des Couguars du Cégep de Chicoutimi en était à sa quatrième saison avec les Mustangs. Comme il n’a pas été habillé à sa première saison (redshirt), il est admissible à un retour pour une cinquième et dernière saison l’an prochain.

À son dernier match dans les rangs universitaires, le porteur de ballon chicoutimien Vincent Alarie-Tardif a été limité à seulement 35 verges sur sept courses. Il portait le drapeau du Rouge et Or lors de l’entrée de l’équipe sur le terrain. Avec le déficit, les passes ont été nombreuses en deuxième demie et le Rouge et Or a terminé la rencontre avec 70 verges au sol. Alarie-Tardif a réussi sa meilleure course au deuxième quart, sur une distance de 21 verges. Il a inscrit un touché sur le dernier jeu de sa carrière quand il a franchi la ligne des buts avec sept secondes à faire, sur une distance d’une verge.«Finir comme ça, tu ne souhaites jamais ça. […] J’étais en taba…!», a-t-il lancé, sur ses sentiments vécus sur le terrain après son dernier match avec le Rouge et Or. AVEC JEAN-NICOLAS PATOINE, LE SOLEIL