La Coupe Memorial de passage à Arvida

Deux gros trophées ont passé la nuit à Saguenay samedi. Le nouveau capitaine des Saguenéens, Rafaël Harvey-Pinard, a eu droit à une journée en compagnie de la Coupe Memorial et de la Coupe du Président à titre d’ex-membre des Huskies de Rouyn-Noranda, champions de la saison 2019 de la LHJMQ et gagnants du championnat de la Ligue canadienne de hockey le printemps dernier.

Une cinquantaine d’amis et de membres de la famille ont passé l’après-midi au domicile familial d’Arvida des Harvey-Pinard samedi en compagnie des deux trophées. 

«J’ai invité du monde qui suivent le hockey, qui m’ont suivi tout au long de ma carrière. Pour moi, c’est important de pouvoir leur montrer les deux coupes parce qu’ils font partie de mon parcours», a indiqué l’ancien des Élites de Jonquière, qui effectuera en quelque sorte un retour à la maison en s’alignant avec les Sags la saison prochaine. Cette fête en l’honneur des conquêtes de la dernière saison motive également le hockeyeur arvidien pour cette nouvelle aventure qui s’amorce sous les couleurs des Bleus. 

Ça met un peu un terme à mon parcours avec les Huskies. On a vécu une saison incroyable. Il manquait juste à avoir la coupe pour la montrer à mes proches. On vit des beaux moments, puis après, ça va être de tourner la page sur un nouveau chapitre. J’ai eu le temps de regarder notre alignement et je pense qu’on peut avoir une excellente saison. On est bons à toutes les positions, on a une équipe complète et je suis sûr qu’on va pouvoir compétitionner pour aller ces deux coupes là», lance Harvey-Pinard, confiant de pouvoir apporter du leadership à sa nouvelle équipe. 

«J’ai vu ce que ça prenait pour aller chercher les coupes. Je vais montrer ça aux plus jeunes et tenter de répéter ce qu’on a fait l’an passé chez les Huskies.»

Outre ses parents Johanne Harvey et Marc Pinard ainsi que sa soeur Katherine et ses frères Jean-Daniel et Vincent, son ancien entraîneur chez les Élites, Steve Thériault ou encore l’entraîneur adjoint et assistant au d.g. des Huskies, Marc-André Bourdon, étaient également de la partie samedi. Dans le cas de Bourdon, c’est à lui qu’incombait le rôle de «gardien» des deux trophées, qui sont jalousement surveillés autant par la LHJMQ que la LCH. D’ailleurs, pas question de batifoler avec les coupes lors des festivités, ni de boire à même les coupoles, un geste qui est interdit par les ligues afin de préserver l’intégrité des trophées, qui ont parfois été malmenés au fil des ans.