Les relais en équipe sont passés d’une distance de 5 km à 3 km, à midi, jeudi. La distance a été réduite par les organisateurs en raison de la chaleur.

La chaleur complique la tâche à l'Ultramarathon

La neuvième édition de l’Ultramarathon du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’est amorcée, jeudi matin, à l’école secondaire de l’Odyssée Lafontaine. La chaleur a compliqué la tâche de l’organisation qui a dû rapidement apporter quelques ajustements pour la santé des coureurs.

« Dès 10 h, on a interdit tout doublage de relais. Les gens ne faisaient que leur relais. Avant, on permettait que les gens en fassent plusieurs. À midi, on a diminué les relais à une distance de 3 km. Cela a permis de rassurer les gens et de les faire réaliser qu’ils étaient en mesure de le faire. Le moral est bon ! On souhaite qu’il n’y ait pas d’orage, sinon on va être obligé d’arrêter et d’attendre que ça passe. S’il y a juste de la pluie, on va faire avec par contre », a expliqué au téléphone Dave McMullen, membre du comité organisateur, alors que les coureurs étaient à Saint-Félicien.

Les 236 participants représentent un nombre record de coureurs dans l’histoire de l’Ultramarathon. Ces derniers devaient initialement réaliser un relais de 5 km de course à pied en 30 minutes.

L’Ultramarathon est long de 300 kilomètres et d’une durée de 32 heures. Il se terminera vendredi après-midi. L’événement a pour objectif de soutenir les enfants atteints du cancer et leur famille. Les sommes recueillies iront au profit de Leucan Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Fondation de l’Odyssée Lafontaine/Dominique-Racine. Le dévoilement du montant amassé se fera vendredi après-midi à l’école Lafontaine. La somme surpassera les 118 000 $ amassés l’an dernier. Il est possible de suivre l’Ultramarathon en ligne (ultramarathonsaglac.com).