La ville de Saint-Félicien a installé plusieurs pancartes pour inciter au vote, les 14 et 15 août.
La ville de Saint-Félicien a installé plusieurs pancartes pour inciter au vote, les 14 et 15 août.

Kraft Hockeyville 2020: c’est le temps de voter ! [VIDÉOS]

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Samedi soir, la ville de Saint-Félicien pourrait être couronnée du titre Hockeyville au Canada si elle reçoit plus de votes que les trois autres finalistes. Alors que la ville motive ses troupes à voter massivement, plusieurs personnalités publiques ont appuyé sa candidature. Pendant ce temps, le père de famille à l’origine de la candidature, Éric St-Hilaire, souhaite que la ville de Saint-Félicien remporte le concours, ce qui représenterait le plus beau remerciement pour l’aide qu’on a apportée à sa famille quand sa fille a été gravement blessée l’hiver dernier.

Le plan de match de Saint-Félicien

Avec la possibilité de voter autant de fois que l’on veut, la ville de Saint-Félicien lance le défi aux employeurs, aux amis et aux familles de faire des blitz de votes afin de remporter le titre de Kraft Hockeyville 2020. Le vote commence vendredi matin, à compter de 9h, et il se terminera samedi à 18h. Le gagnant du concours accueillera un match présaison de la LNH en plus de recevoir 250 000 dollars pour rénover son aréna.

« On invite la population à faire des rassemblements à la maison, au travail, entre amis ou en famille pour voter massivement », explique Alexandre Paradis, conseiller municipal et responsable du projet Hockeyville. Pour mousser le projet, les gens sont invités à publier leurs activités sur la page Facebook du Centre sportif Marianne Saint-Gelais et de lancer des défis à d’autres groupes.

Le vote est gratuit et illimité, remarque le conseiller. Il suffit de prendre une minute pour s’inscrire sur la page www.krafthockeyville.ca pour pouvoir voter autant de fois que possible entre vendredi 9h et samedi 18h.

« On aimerait que les employeurs qui veulent soutenir notre candidature libèrent leurs employés pour 5, 10 ou 30 minutes, pour qu’ils puissent voter », ajoute ce dernier. Les employés de la Ville seront notamment libérés pour voter, dès qu’ils ont un peu de temps, tant que les services aux citoyens sont offerts convenablement.

« Les préparations vont bon train, se réjouit pour sa part le maire Luc Gibbons. On a une bonne structure, de bons bénévoles et une bonne stratégie ». Selon le premier magistrat, cette aventure-là est en quelque sorte un message d’espoir. « L’initiative vient du fait que la population s’est prise en main pour aider une famille dans le besoin. C’est un beau signal qui démontre qu’ensemble on est plus fort. »

De petits groupes, pour un maximum de 35 personnes, pourront se rassembler au Centre récréatif pour voter, mais ils devront apporter leurs propres équipements électroniques, car le prêt d’équipement est proscrit pour respecter les normes sanitaires. « Tous les votes comptent », rappelle Alexandre Paradis, qui espère le soutien de toute la population pour remporter le titre de Kraft Hockeyville 2020.

Les autres villes en lice sont Twillingate à Terre-Neuve, Pense en Saskatchewan, et Tyne Valley à l’Ile-du-Prince-Edouard. Le nom de la ville gagnante sera connu samedi soir.

+

HOCKEYVILLE POUR REMERCIER LA COMMUNAUTÉ

À la suite du grave accident d’automobile de la fille d’Éric Saint-Hilaire, en octobre dernier, toute la communauté de Saint-Félicien s’est mobilisée pour venir en aide à la famille. En janvier dernier, le père de cinq enfants a décidé d’inscrire la ville au concours Kraft Hockeyville 2020 en guise de remerciement. Et le cadeau qu’il souhaite offrir à la communauté pourrait bien se réaliser samedi soir.

« Après son accident, ma fille a été transférée à l’hôpital Sainte-Justine, à Montréal, témoigne Éric Saint-Hilaire. Elle a été déclarée cliniquement morte pendant 20 minutes. Elle est restée dans le coma très longtemps. On nous disait qu’elle ne pourrait plus marcher ni parler. Elle a perdu la vue pendant trois semaines. Pendant qu’elle se battait pour sa vie, la communauté de Saint-Félicien nous a soutenus avec des dons, de l’aide aux devoirs pour nos quatre autres enfants et du gardiennage. Et aujourd’hui, elle va bien. Il reste à travailler sur sa mémoire, mais elle est de retour avec nous à la maison. »

La fille d’Éric Saint-Hilaire, Anika Saint-Hilaire, 14 ans, a été victime d’un accident de la route en octobre 2019 à Chambord. Gravement blessée, elle a été transférée à l’hôpital Sainte-Justine à Montréal pendant près de cinq mois. Un des deux parents devait rester à son chevet en tout temps, mais la famille n’avait pas de véhicule. Pendant les trois premiers mois, le transport se faisait par bus, un parcours qui prend près de 9 heures. Grâce aux dons de la population, la famille a pu s’acheter une voiture pour faciliter les déplacements. 


La famille a aussi reçu énormément d’aide de la communauté pour prendre soin des quatre autres enfants et pour les aider dans leur parcours scolaire, en aidant notamment à faire les devoirs. 

Le 7 janvier dernier, alors qu’il était à l’hôpital avec sa fille, Éric Saint-Hilaire a vu passer le concours Hockeyville sur Facebook. « Le concours commençait le 1er janvier, mais même si on était en retard, j’ai décidé d’inscrire Saint-Félicien, pour remercier la communauté pour tout ce qui a été fait pour nous », soutient le père, qui n’avait averti personne de sa démarche.

Il a ensuite publié la nouvelle de l’inscription sur Facebook. Le conseiller municipal Alexandre Paradis a vu la publication. Un comité a été formé. Les témoignages ont explosé sur le site d’Hockeyville, qui a retenu la ville comme une des quatre finalistes. « C’est quasiment incroyable qu’on soit rendu là », s’exclame Éric Saint-Hilaire, qui incite tout le monde à voter massivement, afin d’offrir ce beau cadeau à la ville de Saint-Félicien. 

Un reportage documentaire touchant d’une dizaine de minutes a été réalisé sur l’histoire d’Anika et d’Éric Saint-Gelais, menant à la candidature d’Hockeyville.

+

PLUSIEURS APPUIS, DONT CELUI DE FRANÇOIS LEGAULT

François Legault, Pierre Lavoie, Michel Bergeron, Guy Carbonneau, Kasandra Bradette, Marianne Saint-Gelais, Guylaine Tanguay, Marc-André Fleury et tout le Québec se mobilisent pour inciter les gens à voter pour Saint-Félicien dans le cadre du concours Kraft Hockeyville 2020.

« Imaginez-vous, voir les joueurs de la Ligue nationale débarquer à Saint-Félicien, ça serait extraordinaire, a lancé le premier ministre François Legault dans une vidéo diffusée sur Facebook, hier. Je souhaite ça aux jeunes de Saint-Félicien et des alentours. Je veux inviter tous les Québécoise et Québécois à aller voter, parce que c’est la seule ville au Québec qui est en nomination. […] Go Saint-Félicien, Go ! »


Plusieurs autres personnalités publiques ont aussi envoyé des messages d’encouragement à la ville de Saint-Félicien, dont le triathlonien Pierre Lavoie, les patineuses de vitesse Kasandra Bradette et Marianne Saint-Gelais, la chanteuse Guylaine Tremblay et le gardien de but des Golden Knights de Las Vegas, Marc-André Fleury. 

Les commentateurs sportifs et anciens entraîneurs de la LNH Guy Carbonneau, sur les ondes de RDS, et Michel Bergeron, à TVA, ont aussi incité toute la population à voter pour la ville de Saint-Félicien. Plusieurs entreprises et organisations ont aussi publié des messages ou des vidéos de soutien. 

Il est possible de retrouver facilement tous ces messages d’encouragement sur la page Facebook du Centre sportif Marianne Saint-Gelais.